close
Carnet de Voyage - Amérique du SudVoyage Colombie

Carnet de Voyage de Samuel en Colombie – Partie 1 : la région de Medellin

Samuel en Colombie

Voyager en Colombie c’est se lancer dans une très belle aventure. Plantations de café à perte de vue, villages coloniaux, nature luxuriante, plages de sable fin, baleines, rivières aux 5 couleurs…Il y en a pour tous les goûts !

En Colombie, les amateurs de culture flânent dans les ruelles coloniales, en dégustant de délicieux jus de fruits pressés pendant que les aventuriers bravent l’Amazonie, gravissent la Cité Perdue et atteignent l’extrémité orientale du continent à la Guajira. Les curieux de la nature quant à eux, sont époustouflés par la jungle luxuriante, les fonds marins aux eaux cristallines et ses nombreuses zones naturelles protégées dont la plus célèbre : le Parc Tayrona.

Medellin, une ville qui bouge

Pour ma part, le voyage débute à Medellin, deuxième plus grande ville du pays, également surnommée « la ville de l’éternel printemps ». En arrivant, je me suis dis qu’il faisait bon y vivre. Medellin détient de nombreuses places et parcs ombragés  à la végétation très importante. J’apprendrai le lendemain avec Juan David, mon guide local, pour les 2 500 000 habitants de la ville, il y a pas moins de 3 arbres par personne. Je vous laisse faire rapidement le calcul !

Son centre-ville grouille de petits commerces, de marchands ambulants en tout genre, ça klaxonne, ça piaille mais tout ça a un charme indéniable. J’en profite pour visiter le Musée d’Antioquia où se trouve la plus importante collection d’œuvres de Botero ; artiste originaire de Medellin au style singulier. La Plaza Botero est un magnifique musée à ciel ouvert où sont présentées une dizaine d’œuvres de Fernando Botero. Un bon jus de fruit pressé au parque Berrio et je pars tester pour vous les transports locaux et le métro câble qui conduit dans les quartiers plus populaires de la ville. Malgré son histoire difficile, Medellin connait aujourd’hui un renouveau considérable visant à désenclaver les quartiers défavorisés et faciliter l’accès à la culture et l’éducation.

Le quartier El Poblado ou se trouve mon hôtel s’articule quant à lui autour du parque Lleras. Il est devenu au fil du temps le centre de la vie nocturne de Medellin. Ici nous trouvons de nombreuses adresses internationales pour se rafraichir et se restaurer. J’en profite pour déguster de petits plats qui me rappellent mes voyages passés (Mexique, Argentine, Thaïlande…).

On trouve très facilement des quantités de fruits frais

Santa Fe de Antioquia, la « Tierra Paisa »

Cette journée de visite m’emmène à la découverte de la « Tierra paisa » aux alentours de Medellin. Avec son climat très agréable, cette région aux collines verdoyantes productrices de bananiers, d’arbres fruitiers et de plantations de café est ponctuée de « pueblitos » (petits villages) à l’identité et aux traditions fortes. Avec Juan David, nous faisons un arrêt en court de route et en profitons pour déguster de la viande de bœuf grillée au feu de bois puis une mangue fraîche. Une fois arrivés à Santa Fe de Antioquia, nous faisons un tour à pied du village aux façades colorées avant d’embarquer dans un tuk tuk pour rejoindre le pont de l’Occident situé à quelques kilomètres. Là-bas, j’apprends qu’il s’agit de l’un des premiers ponts suspendus au monde, construit par José Maria Villa, architecte du pont de Brooklyn. Une traversée à pied me permet de sentir encore mieux son effet oscillant.

Guatapé et El Peňol

Rendez-vous immanquable des habitants de Medellin chaque weekend, Guatapé reste remarquable pour ses paysages et son monolithe du Peňol. Principales curiosités de Guatapé : ses zocalos colorés. Ces plaintes d’environ un mètre de haut retracent l’histoire de la famille et ornent le bas de chaque maison. A quelques kilomètres de là, nous partons à l’ascension du deuxième plus haut monolithe au monde après celui de Rio de Janeiro. Une bouteille d’eau en poche et 740 marches plus tard, nous arrivons au sommet ou le panorama qui s’offre à nous est époustouflant. La vue sur la campagne mêle lacs et prairies verdoyantes. Nous en profitons pour faire une petite pause avant de redescendre depuis la terrasse d’observation. Sur la route retour, nous nous arrêtons pour déguster une « arepa de choclo » (galette de mais au fromage frais) et une limonade maison. La gastronomie est une partie importante des voyages, alors dès que l’occasion se présente, j’en profite pour découvrir de bons plats locaux sur le pouce.

Aujourd’hui je refais ma valise et quitte ce très charmant hôtel de Medellin pour rejoindre la région du café. On se retrouve donc d’ici quelques jours autour d’une bonne dégustation (et oui encore) pour vous faire part de mes nouvelles découvertes ! Tchin !

Samuel

L'auteur Samuel

Je me fascine pour le voyage au cours de mes études et je m'installe en Thaïlande pendant plusieurs mois. Je profite de ce point de chute pour explorer le reste de l'Asie du Sud-Est, avant de rejoindre plus tard l'Amérique Latine et la Patagonie.

Laisser un commentaire