close
Voyage Costa RicaVoyage nature

Pourquoi choisir un circuit en autotour pour découvrir le Costa Rica ?

COSTARICA_autotour_UNSPLASH_trail-rM5ciZBBuYI-unsplash

Partez pour un autotour en toute décontraction. Découvrez les bonnes raisons pour lesquelles partir au Costa Rica au volant de votre voiture.

1/ C’est un petit pays, où il est facile de conduire

Le Costa Rica est un petit pays niché au coeur de l’Amérique Centrale. Il représente environ 1/10ème de la superficie de la France. Malgré sa petite taille, il abrite 6% de la biodiversité mondiale. Ainsi, il peut s’enorgueillir d’être un pionnier en terme d’écotourisme et de développement durable.
Même si les distances peuvent paraître courtes, il vaut mieux raisonner en heures de route et non en kilomètres…

Le réseau routier se développe sur un axe principal : l’Interaméricaine, qui traverse tout le pays.
L’autoroute est bien entretenue, mais requiert une certaine vigilance. Car au Costa Rica, même si la logique voudrait qu’on double par la gauche (comme chez nous), nombreux sont ceux qui vous dépassent par la droite (mais en vous avertissant par un bref coup de klaxon : faute annoncée à moitié pardonnée non ?!). En outre, le trafic y est assez dense car de nombreux camions circulent jours et nuits et créent bien souvent des embouteillages. Sans parler des cyclistes et piétons qui circulent aussi en bordure de route…

Les axes secondaires sont parfois plus chaotiques, avec des nids de poule et des chaussées défoncées. Les nombreux parcs nationaux et réserves naturelles sont le plus souvent accessibles par des pistes plus ou moins carrossables selon la saison.
C’est pourquoi il est chaudement recommandé de privilégier un véhicule 4×4 pour voyager dans de bonnes conditions et pouvoir accéder partout sans être limité par l’état des routes.

Pour résumer, si vous avez soif de découvertes et d’aventures, si vous aimez voyager en autonomie et que vous êtes à l’aise avec la conduite d’un 4×4, l’autotour est fait pour vous !

2/ La liberté retrouvée !

Avoir son propre véhicule est synonyme d’autonomie, de liberté et de pouvoir profiter de chaque étape à son rythme, selon ses envies du moment !

Que l’on voyage en famille, en couple ou entre amis, il y a tant de raisons de faire une pause en parcourant les routes du Costa Rica !

En effet, que diriez-vous d’un petit plongeon dans une cascade au détour d’un chemin ? D’acheter une friandise sur le bord d’une route ? Ou encore de faire un tour de kayak dans la mangrove à la découverte des « cocodrilos » ?

autotour costa rica
En route pour l’aventure !

3/ Voyager à moindre coût !

Abordons maintenant un des sujets phares pour l’organisation d’un voyage : le budget !

Le billet d’avion représente une grosse part de l’enveloppe finale. Cependant, les excursions avec un guide et autres visites accompagnées peuvent vite faire grimper le tarif.

C’est pourquoi louer un véhicule est une bonne alternative :

– entre 50 et 100 USD la journée (en fonction de la catégorie de la voiture et de la durée de la location). Le montant est à diviser par le nombre de passagers,

–  l’essence : il faut compter en moyenne entre 550 (0,90 €) et 650 colones (1,10 €) pour 1 litre d’essence,

– l’Interaméricaine qui traverse le Costa Rica du nord-ouest au sud-ouest comporte quelques tronçons payants. Mais les sommes restent dérisoires en comparaison des tarifs en France… (entre 500 colones – 0,80 € et 1000 colones – 1,70 €)

4/ Voyager en autonomie mais bien équipé !

Ce n’est pas parce qu’on loue un véhicule et qu’on voyage en liberté qu’il faut pour autant négliger la préparation de l’itinéraire ! Eh oui, n’oubliez pas que nous parlons du Costa Rica et pour mettre toutes les chances de son côté, l’aventure, ça s’organise un minimum.

1/ Bien qu’il existe une saison sèche et une saison des pluies, la météo sous les tropiques peut être capricieuse. C’est pourquoi on recommande vivement la location d’un véhicule tout terrain pour pouvoir accéder aux parcs et autres plages isolées sans encombre.

2/ Avant toute escapade, il faudra s’assurer que le réservoir d’essence est suffisamment rempli pour éviter la panne… Assez problématique si cela arrive au fin fond du pays !

3/ De plus, l’orientation au Costa Rica peut vite tourner au casse-tête chinois ! La signalisation est presque inexistante, et les cartes routières ne sont pas forcément exactes ni très précises.

autotour costa rica
Sur la route des vacances …

5/ Quelques conseils pour être toujours sur la bonne route !

La plupart des sociétés de location propose des GPS (en français). Le principal avantage est que les coordonnées des hôtels les plus connus et les points d’intérêts touristiques sont déjà rentrés.

Il existe aussi des bornes Wi-Fi que l’on peut brancher dans la voiture. Cette solution offre plusieurs avantages : elle permet d’accéder à des sites comme « Waze » ou « maps.me ». Ce sont des GPS social où chaque utilisateur rentre en temps réel les embouteillages, accidents ou autres informations importantes sur le tronçon que vous aurez sélectionné. Il propose aussi des itinéraires alternatifs plus rapides, moins encombrés ou moins chers.

Grâce à cette borne, vous aurez internet où que vous soyez : dans votre voiture, à l’hôtel, sur la plage ou en pleine jungle ! Et tout cela sans frais puisqu’il vous suffira de déconnecter « l’itinérance » de votre smartphone, et d’activer le wifi !

Mais attention, ces solutions ont malgré tous leurs limites !

Alors, munissez-vous aussi des bonnes vieilles méthodes de nos aïeux : une carte routière papier ! Car, même si elles ne sont pas toujours bien détaillées, elles donnent quand même une vague idée de la direction à suivre ou des environs à explorer.

Et n’hésitez pas à demander conseil aux gens du coin. Les Costariciens sont bienveillants et essaieront de vous aider du mieux possible !

Vous souhaitez en savoir plus sur ce petit pays d’Amérique Centrale ? Découvrez quelques uns de nos articles :

Tags : sur la routevoyage costa rica
Séverine

L'auteur Séverine

J'ai eu l'occasion de réaliser mon rêve de voyage et de partir plusieurs mois en Amérique Latine en sac à dos. Du Machu Picchu au Pain de Sucre, en passant par l'altiplano, je partage aujourd'hui ma passion au quotidien.

Laisser un commentaire