close
Nos spécialistesVoyage Costa Rica

Les secrets de l’éternelle jeunesse des Costariciens de la « Zone Bleue »

COSTA RICA_man

La Péninsule de Nicoya, petite langue de terre située sur la côte pacifique du Costa Rica, présente une particularité. Celle-ci suscite à ce jour encore bien des curiosités !
En effet, la péninsule fait partie des 5 régions sur la planète qui composent la fameuse « zone bleue », selon les démographes et scientifiques spécialistes de la question.

Et vous, avez-vous déjà entendu parler de cette « zone bleue » ?

Au même titre que sur l’ile d’Ikaria en Grèce, l’ile d’Okinawa au Japon, Loma Linda en Californie, et dans certains villages de Sardaigne en Italie, les habitants de la Péninsule de Nicoya au Costa Rica, ont une espérance de vie supérieure à la moyenne mondiale. En effet, nombreux sont ceux qui atteignent l’âge de 95 ans en bonne santé physique et mentale. Ce petit pays d’Amérique Centrale ferait même parti du top 3 au niveau planétaire.

Selon les scientifiques qui étudient cette singularité depuis plus de 20 ans, si 30% de cette longévité exceptionnelle repose sur les gênes, les 70% restants s’expliquent par le mode de vie des habitants.

Quel est donc ce secret ?

Des études démontrent que plusieurs éléments seraient à l’origine de ce phénomène. Un phénomène qui fait la fierté de la population des zones bleues.
Bleu comme l’océan qui rejoint la ligne d’horizon, bleu comme le ciel qui se reflète dans les eaux du Pacifique ; cette couleur représente la nature et serait le symbole de la sagesse et de la sérénité
Mais ce n’est pas tout !

Après avoir interrogé les centenaires qui peuplent ces différentes régions ; en les questionnant sur leurs habitudes, leur alimentation, leur activité physique tout au cours de leur vie ; les scientifiques ont pu établir une liste de facteurs pour expliquer leur bonne santé malgré leur « âge mûr ».

  • Tous vivent dans un environnement naturel préservé, plutôt sauvage et peu urbanisé. Ils ne subissent pas les agressions diverses auxquelles nous sommes confrontées aujourd’hui dans nos villes occidentales. Citons notamment la pollution, le bruit, les embouteillages, le stress …
  • Leur alimentation est saine et d’origine végétale le plus souvent. Ils se nourrissent de fruits et légumes qu’ils cultivent eux-mêmes ou issus de la production locale. Ici, on oublie les plats industriels transformés ! Ceux qui connaissent déjà le Costa Rica ont certainement des souvenirs du fameux « gallo pinto ». Ce plat local est servi du petit déjeuner jusqu’au dîner. Il est à base de tortillas de maïs, haricots noirs, riz, et parfois du bœuf ou du poulet. Alors, à tous les futurs voyageurs, j’espère que vous verrez désormais ce met costaricien d’un œil bien différent !
  • Ils consomment également un peu d’alcool, avec modération, évidemment !
  • Ils ont une vie active et pratiquent une activité physique constante. Même âgés, ils continuent de participer aux différentes tâches quotidiennes de la famille : jardinage, cuisine, ils marchent ou font du vélo.
  • Leur vie familiale et sociale est riche. Ils ont des liens forts avec la famille et vivent souvent les uns avec les autres. Cela crée ainsi des échanges intergénérationnels et une bienveillance les uns envers les autres. Les Costariciens de la Péninsule ne vivent pas isolés comme cela peut-être le cas dans nos civilisations modernes et bien souvent vides de sens.
  • Ils font preuve d’une grande spiritualité et ont une pratique religieuse régulière.
Une alimentation saine !

Une recette transposable ailleurs ?

Alors, que diriez-vous de partir à la découverte de ce mode de vie sur les terres costariciennes, au rythme « Pura Vida » comme ils le disent si bien !
De nombreux voyageurs ont décidé d’y poser leurs bagages et de s’installer dans la péninsule pour profiter de tous ces bienfaits. C’est ainsi qu’on peut pratiquer du yoga dans certains lodges, réaliser des stages de méditation, ou encore suivre des cours de cuisine locale.
La meilleure recette n’est-elle pas de mettre en application ces quelques règles de bonne hygiène de vie et d’échanges ?!

Un scientifique canadien a tenté de transposer cette méthode dans des villes « tests » aux Etats-Unis et le résultat est plutôt convaincant : les habitants se disent plus sereins, les maladies ont été réduites, leur santé et l’espérance de vie s’est améliorée !
Et si, chacun à notre échelle, nous essayions de mettre en place ces quelques rituels pour vivre mieux et être plus réceptif à ce qui nous entoure ?

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la destination avant d’y aller, je vous invite à lire :

Tags : recits de voyagevoyage costa rica
Séverine

L'auteur Séverine

J'ai eu l'occasion de réaliser mon rêve de voyage et de partir plusieurs mois en Amérique Latine en sac à dos. Du Machu Picchu au Pain de Sucre, en passant par l'altiplano, je partage aujourd'hui ma passion au quotidien.

Laisser un commentaire