close
Actualité PaysVoyage Cuba

La situation à Cuba après l’ouragan Irma

The Revolution Square in Havana

Vous en avez forcément entendu parler : l’ouragan Irma, l’un des plus puissants ouragans jamais enregistrés dans cette région du monde (avec des rafales de vents allant jusqu’à 260 km/h), a traversé les Caraïbes, endommageant les infrastructures locales et provoquant des inondations.

Quelques jours après son passage sur l’île de Cuba, et alors que la reconstruction bat son plein, nous faisons un point sur la situation.

Toutes les informations qui vont suivre proviennent de nos correspondants locaux et des divers communiqués effectués par le gouvernement auprès des professionnels du tourisme. La situation peut être amenée à évoluer.

Note : Les autorités se sont engagées à ce que tout soit remis en état pour le début de la haute saison, soit au 1er novembre.

La Havane et le Centre de Cuba : retour à la normale

Bien que la capitale ait été durement touchée, avec des inondations (parfois 1,20 mètre d’eau), La Havane s’est remise du passage de l’ouragan Irma. L’eau s’est retirée,  les rues ont été nettoyées et mis à part les traces d’humidité démarquant la hauteur atteinte par les inondations, la ville s’en sort à peu près indemne et conserve tout son charme.

Le centre du pays de Viñales à Camagüey en passant par Cienfuegos et Trinidad a lui aussi subit des dégâts, notamment sur les cultures agricoles.

La région des Cayos et de l’Est du pays : une remise en état en cours

Le nord du pays et les fameux Cayos sont actuellement plus difficile d’accès. Les principales routes côtières ont été fortement endommagées et les travaux sont en cours pour les remettre en état. Certains hôtels et hébergements du bord de mer sont cependant opérationnels et n’attendent que la ré-ouverture des routes.

La partie Est du pays a certainement été la plus violemment frappée par les éléments. Ici les nouvelles se font plus rares. En effet les infrastructures ont été plus durement touchées par la puissance d’Irma.

La situation globale

Dans toute l’île, la nature a été touchée par les vents. Bien que le gouvernement fasse de son mieux pour remettre les infrastructures en état le plus rapidement possible, les forêts mettront du temps avant de retrouver leur splendeur, les arbres doivent être replantés.

Si vous avez prévoyez un voyage à Cuba, il est possible que certaines zones naturelles conservent encore des traces du passage de l’ouragan.

Tous les Cubains ont mis la main à la pâte pour reconstruire, débarrasser les rues des détritus, et partager avec ceux dans le besoin (eau, nourriture, abris). Bien que cet ouragan ait été particulièrement puissant, Cuba subit chaque année le passage des tempêtes et sait comment s’organiser dans « l’après » de toutes ces catastrophes naturelles.

Richard

L'auteur Richard

De tous mes voyages, l'île de Cuba a été pour moi l'expérience la plus enrichissante. Ses paysages, ses villes coloniales, la chaleur et la gentillesse de ses habitants, c'est une véritable invitation au voyage.

Laisser un commentaire