close
Carnet de Voyage - Amérique CentraleVoyage Cuba

Le carnet de voyage de Hélène à Cuba – Partie 3 : Sur les routes cubaines

img-20161116-wa0006

Première partie du carnet de voyage

Seconde partie du carnet de voyage

J’arrive enfin à la belle Trinidad, étape incontournable d’un voyage à Cuba ! Je décide de tester plusieurs endroits. Pour dormir tout d’abord… Playa La Boca, située à quelques kilomètres de Trinidad est un quartier populaire à l’embouchure du fleuve, qui rejoint à cet endroit la mer et c’est là que je décide de poser mes bagages pour cette première nuit. J’en profite pour me balader dans la péninsule d’Ancon pour découvrir les plages qui se succèdent sur la route. L’eau est toujours aussi bonne et on trouve sur le chemin des petits restos, ça tombe bien, j’ai faim moi !

Je migre ensuite en ville, dans la douceur coloniale de cette petite cité colorée, avec ses pavés et ses belles places arborées… Comme dans tous les pays que je traverse, il y a toujours une ville où il fait bon vivre et où l’on s’attarde,  pour mon voyage sur-mesure à Cuba, je viens de la trouver !!! Les soirées sont musicales, tous les bars et restos offrent des concerts live, de la bonne musique cubaine, le choix est difficile. Un petit coup de cœur pour le bar le Rintintin, à l’heure du crépuscule, la vue y est parfaite pour admirer le soleil qui descend sur la ville, accompagnés par des musiciens cubains.

Dans les environs, je ne chôme pas, je pars en voiture au parc Topes de Collantes, je m’aventure sur un sentier qui m’amène jusqu’aux chutes de Vegas Grandes, le sentier le plus difficile selon le bureau d’information (ils indiquent 3h et un niveau de difficulté élevé). Il est vrai que le chemin descend à pic, mais l’aller-retour me prendra 1h10, pas très sportif ces cubains ! Les chutes sont très belles, dans leur environnement exotique, un bonheur ! Il ne faut pas manquer non plus le mirador en montant au parc, qui donne une vue panoramique sur les montagnes et la mer.

img-20161116-wa0018
Une vue sublime

Ce soir au programme « Casa de la musica », un lieu réputé pour écouter la musique cubaine et danser, je vais aller m’essayer à la salsa, ce serait dommage de venir à Cuba sans profiter des danses latines que j’affectionne tant !!! A BAILAR SAAALSA !

Le lendemain, c’est un départ en bateau pour Cayo Blanco, c’est donc à bord d’un catamaran que j’embarque pour la petite île sauvage, petite pause snorkeling en chemin, balade sur l’île dans les mangroves, on est bien ici ! Trinidad mérite vraiment que l’on y pose ses valises au moins 3 nuits, voire plus ! Entre les sites alentours à découvrir, l’ambiance musicale à déguster le soir, le temps passe si vite !

img-20161116-wa0015
Il faut aussi savoir se détendre

Je rencontre Daniel, avec qui nous travaillons sur cette ville, il est super sympa. On parle boulot autour d’un dîner, mais encore une fois j’en profite pour le questionner, il y a tant de choses qui m’intriguent…

Mes hôtes me font goûter la canchanchara, le cocktail typique de la ville (miel, citron, glace, eau gazeuse et rhum bien sûr). Ils m’expliquent tous les travaux qu’ils ont fait chez eux pour accueillir des touristes et tous les projets en cours. Je comprends encore une fois à travers cette conversation combien les cubains font preuve d’inventivité pour pallier à tous les manques auxquels ils doivent faire face au quotidien. Quand il nous paraît si simple d’acheter du carrelage, des meubles ou même des biens quotidiens, ici il faut toujours trouver des solutions pour créer, réparer et faire avec ce que l’on trouve… La pénurie est importante, mais les cubains affichent un sourire sans faille, une joie de vivre qui donne une belle leçon de vie !

Le quotidien de certains s’améliore toutefois depuis 5 ans, avec l’autorisation du gouvernement de pratiquer des activités privées : cela permet aux habitants d’ouvrir des paladares (restos privés), des casas particulares, d’offrir leur service de guide en direct etc, et ainsi de mieux gagner leur vie qu’en travaillant pour l’état. Le salaire moyen de l’état est d’environ 20€ par mois, sachant qu’un médecin gagne à peu près 40€. Accueillir un couple de touristes une nuit rapporte environ 40€, un menu au restaurant au moins 10€ par personne, le calcul est vite fait ! Cela leur permet d’améliorer leur quotidien dans un pays où la double monnaie crée de fortes inégalités, ceux qui n’ont pas accès au CUC (la monnaie convertible), vivent dans une misère assez importante, et l’on voit les immeubles délabrés où l’on imagine les conditions de vie insalubres d’une partie de la population… Alors, si l’explosion du tourisme peut aider la population à vivre mieux, c’est probablement qu’une petite goutte, mais l’océan est une somme de petites gouttes, non ?

Je vous laisse méditer là-dessus, à très vite pour la suite et fin de ce carnet de voyage cubain.

img-20161116-wa0014
Trinidad m’aura laissé de beaux souvenirs
Hélène

L'auteur Hélène

Le Mexique, où j’ai vécu 3 ans, est très vite devenu mon pays d’adoption ! Cela fait plus de 15 ans que je baroude dans toute l’Amérique Centrale pour y dénicher de nouvelles pépites. C'est un plaisir de partager ma passion aujourd'hui sur ce blog.

Laisser un commentaire