close
Carnet de Voyage - Amérique CentraleVoyage Nicaragua

« Granada, une étape haute en couleur » – Carnet de voyage d’Hélène au Nicaragua, partie 3

20171023_173133

Après avoir visité les montagnes de Matagalpa (voir mon carnet de voyage, partie 2)me voilà partie pour ma prochaine étape… Granada. La journée va cumuler un peu les imprévus : panne du bateau rapide la veille pour me ramener à San Carlos, le bateau lent arrivera avec plus d’une heure de retard et sera… lent. Puis 4h de route avec, par moment, des averses tropicales et, pour couronner le tout, après 8h de voyage (bateau et voiture), à 10 minutes l’arrivée, la police de nouveau… Encore une ligne blanche, mais ici les véhicules roulent parfois à 20 à l’heure, alors forcément… Bref, négociation car l’amende se paie à la banque et ensuite il faut aller chercher son permis je ne sais où, et on s’arrange, à l’amiable, enfin vous m’avez comprise quoi !

La lagune d'Apoyo, une découverte incroyable!
La lagune d’Apoyo et sa vue incroyable.

A peine mon sac posé, je file faire un tour à la lagune d’Apoyo, découvrir les miradors de Diria et de Catarina : waouh ! Impressionnant… Pour en profiter pleinement, il faut se rendre dans l’un des restaurants, qui donne accès aux plages mais moi je n’ai pas le temps pour ça, je n’ai qu’un jour et demi à Granada et la région est riche en découverte, alors en route!!!

Je poursuis avec la visite de nuit du volcan Masaya. J’observe la lave incandescente au bord du cratère, c’est assez incroyable. J’y retournerai demain pour voir la scène de jour et me rendre compte du paysage et de l’environnement. Quelle journée !

Volcan Masaya - Voyage Nicaragua
Le volcan Masaya en éruption, quelle beauté !
La vue depuis le Volcan Masaya.

Entre volcans, lacs et ville…

Ce matin, je pars me balader dans la réserve du volcan Mombacho, une balade facile avec de belles vues panoramiques. Et quelle chance! Le temps est dégagé, le tableau est superbe : lagune d’Apoyo, volcan Masaya, ville de Granada, lac Nicaragua et les Isletas se dessinent sous mes yeux. Cela change de mon dernier passage ici même il y a quelques années, où j’avais connu l’endroit sous les nuages… Il est d’ailleurs plutôt recommandé d’y aller l’après-midi, car le matin, le volcan est souvent dans le brouillard. La réserve produit aussi du café bio, que l’on peut goûter au café la Flor, j’en profite pour en ramener dans ma valise, il est très bon !

J’enchaîne avec le village de Catarina qui fait parti des « Pueblos Blancos », où l’on trouve beaucoup d’artisanat.
Attention: le dimanche après-midi, il y a beaucoup de monde et on se retrouve coincée dans les bouchons – j’ai testé pour vous hier…
En semaine, les boutiques des artisans ouvrent à 14h.

Le village de Granada

Quant au volcan Masaya, la visite de jour, avec la vue sur le cratère, complète bien celle de nuit où l’on voit uniquement le trou de lave incandescente. Et puis, la Cruz de Bobadilla qui donnait autrefois une vue de hauteur sur le cratère (inaccessible depuis 5 ans pour des raisons de sécurité) ajoute au paysage, cet endroit a vraiment quelque chose de spécial.

Volcan Masaya, découverte et voyage.
Volcan Masaya, une vue panoramique

Mais je ne vous ai même pas encore parlé de la belle ville de Granada, un petit bijou colonial, à taille humaine. Les couleurs chatoyantes, le malecon qui borde le lac, les isletas où l’on se promène en bateau pour admirer le coucher de soleil sont autant d’endroit où il fait bon se balader. Le soir on retrouve sur La Calzada (la rue piétonne près de la cathédrale) la plupart des restaurants de la ville : au menu des plats locaux mais aussi internationaux (je vous assure que ça fait du bien de changer un peu du gallo pinto (riz et haricot rouge) qui est la base de tous les repas ici. D’ailleurs, je retrouve ce soir Antoine et Gabrielle – qui travaille à l’agence, et que je n’avais pas encore rencontré – pour un dîner asiatique, ça y est je connais toute l’équipe !

Carnet de voyage au Nicaragua - Granada.
Le village de Granada

Bon, le séjour à Granada a été bien chargé. Pour votre voyage, je vous recommande de prévoir plutôt 2 à 3 journées complètes pour profiter pleinement de la ville et de ses alentours à un rythme un peu plus cool… La ville est située à 30 minutes maximum (et parfois moins) des sites mentionnés ci-dessus, c’est donc une base idéale pour découvrir la région et passer des soirées agréables sur les terrasses de Granada.

Le temps file et demain je pars déjà pour mon avant-dernière étape : l’île d’Ometepe et ses deux volcans : le Concepcion et le Maderas…

À venir: la 4ème et dernière étape de ce carnet de voyage !

Quatrième partie

Hélène

L'auteur Hélène

Le Mexique, où j’ai vécu 3 ans, est très vite devenu mon pays d’adoption ! Cela fait plus de 15 ans que je baroude dans toute l’Amérique Centrale pour y dénicher de nouvelles pépites. C'est un plaisir de partager ma passion aujourd'hui sur ce blog.

Laisser un commentaire