close
Panama City © Altiplano Voyage

Mon voyage de repérage au Panama s’annonce chaud et légèrement humide : 31 degrés à la descente de l’avion alors que l’hiver a fait une brève réapparition en France ! Ce circuit arrive à point nommé !

Le 1er jour est consacré à une visite complète de la capitale. Celle-ci me fascine toujours autant : depuis son quartier d’affaires et ses nombreux buildings en verre jusqu’à son site historique de « Panama la Vieja » où fut fondée la ville au XVIème siècle, en passant par le quartier colonial du « Casco Viejo », c’est un véritable patchwork architectural que l’on découvre ici.

Chaque quartier offre sa propre ambiance : voitures rutilantes garées au pied des banques internationales, hommes en mode costard cravate, portable pendu à l’oreille, nous voilà bien au cœur du centre d’affaire de Panama.

Puis, on poursuit à pied à travers les petites ruelles pavées du quartier colonial. Qu’il est bon de flâner de ce côté-là de la ville ! De la musique latino s’échappe des petits bars locaux en bordure d’une jolie placette tandis que des enfants se sont rejoints pour jouer ensemble en ce dimanche ensoleillé. De grandes maisons de style néoclassique aux façades claires, côtoient celles en bois de type caribéen. La plupart sont ornées de grands balcons en bois sur lesquels grimpent de superbes bougainvilliers rose éclatant.

On profite ensuite de la belle promenade ombragée qui longe l’océan avec en toile de fond le fameux Pont des Amériques : bel ouvrage datant de 1962 qui unit l’Amérique du Nord à l’Amérique du Sud. C’est ici que l’on peut venir faire son shopping de petits articles d’artisanat locaux. Les communautés indigènes emberas ou kunas viennent ici pour vendre leur « molas » (artisanat typique de la région qui consiste à coudre ou découper des morceaux de tissus colorés les uns par-dessus les autres). On y trouve aussi des objets sculptés en bois, ou des chapeaux « Panama » (pour la petite histoire, les vrais chapeaux Panama sont fabriqués à Cuenca, au sud de l’Équateur. C’est lors de la construction du canal que les Equatoriens sont venus travailler sur le chantier avec leur fameux chapeau qui est alors devenu, un des symboles du pays).

Chapeaux Panama
Chapeaux Panama
Promenade au bord de l'océan
Promenade au bord de l’océan

On perçoit une réelle volonté des autorités panaméennes pour restaurer le quartier colonial qui gagne de plus en plus en fréquentation touristique. Il suffit de s’asseoir à la terrasse d’un petit restaurant pour observer la grande diversité de nationalités attirée par le pays. Les hôteliers ne manquent pas d’inspiration pour rendre leur établissement unique : à coup de fresques colorées, parfois un peu biscornues (mais l’art est ainsi !) d’artistes locaux sur les murs, ou encore en misant sur une décoration issue de produits recyclés (luminaires réalisés en bouchons de bouteilles plastiques observés au restaurant « Tantalo »), toujours réalisées avec beaucoup de goût et de sentiments.

Restaurant Tantalo
Le restaurant Tantalo

Enfin, un dernier petit conseil pour ceux qui auraient envie de passer une soirée sympa au rythme latino ! Prenez de la hauteur et venez observer Panama City By Night depuis le toit de certains hôtels ou restaurants qui ont installé des bars : les fameux « rooftop ». D’ici, on peut évidemment profiter d’une vue incroyable sur la capitale illuminée, tout en buvant un bon cocktail maison au rythme d’une salsa ou d’un morceau de reggaeton que les latinos adorent tant !

Découvrez la seconde partie de mon voyage

VOTRE VOYAGE SUR-MESURE AU PANAMA

Séverine

L'auteur Séverine

J'ai eu l'occasion de réaliser mon rêve de voyage et de partir plusieurs mois en Amérique Latine en sac à dos. Du Machu Picchu au Pain de Sucre, en passant par l'altiplano, je partage aujourd'hui ma passion au quotidien.

Laisser un commentaire