close
CultureVoyage Argentine

3 légendes à connaître avant de voyager dans le Nord Argentin

Gaucho dans la Pampa

Le Nord de l’Argentine est une terre de croyances et de traditions bercées par des personnages légendaires devenus des Saints. Ils animent encore aujourd’hui les cœurs des Argentins qui déposent des offrandes devant leurs autels en priant pour un miracle ou une protection divine.

1. Gauchito Gil, le Cowboy argentin

gauchito gil sanctuaire argentine
Un sanctuaire de Gauchito Gil en Argentine. © El Mallin digital

Gauchito Gil, alias le « Robin des Bois de Corrientes », est le plus célèbre des Gauchos.
Il existe plusieurs légendes à son sujet mais toutes s’accordent pour se terminer de la même façon. Avant de mourir Gil prononça à son bourreau « tu auras besoin de mon aide pour ton fils malade ». Le fait est, le fils du bourreau était très malade et ce dernier n’eut d’autre choix qu’invoquer Gil pour la guérison de son fils.

Face à ce miracle, Gauchito Gil eut droit à une sépulture devenue un véritable sanctuaire qui ne cesse de grandir actuellement avec l’accumulation des offrandes. Chaque 8 janvier, date d’anniversaire de sa mort, des centaines de milliers de personnes viennent lui rendre hommage sur sa tombe située à environ 8 km de Mercedes (nord-est argentin).
Le culte du Gauchito Gil s’est répandu dans toute l’Argentine et ses autels de couleur rouge,  se repèrent de loin, car ils sont recouverts de fleurs et de foulards. Les gens affluent pour déposer de nombreux objets en priant afin d’accéder au miracle (avoir un enfant, changer de voiture, guérir d’une maladie…). Surtout si vous passez en voiture devant l’un de ses autels, il faut klaxonner pour espérer arriver à bord port !

2. Difunta Correa, la légende de la femme abandonnée

Maria Antonia Deolinda Correa légende argentine terre de légendes
Des bouteilles d’eau sont placées pour apaiser la soif de la défunte.

Maria Antonia Deolinda Correa est mariée à un militaire engagé de force par l’armée. Soucieuse de son état de santé, elle décide de le suivre en emportant son bébé avec elle. Quelques temps plus tard, des bergers la retrouvèrent morte de soif, avec son bébé vivant qui lui tétait le sein. Les bergers l’enterrèrent et gardèrent l’enfant, encore vivant.

L’histoire raconte qu’un autre berger qui avait égaré son troupeau, trouva par hasard la tombe de la Difunta Correa et commença à prier pour retrouver ses bêtes. Par miracle, le berger retrouva son troupeau le lendemain matin… La légende de la Difunta Correa commença !
Un second miracle arriva 50 ans plus tard, lorsque que le Gaucho Don Pedro Flavio Zeballos devait acheminer 500 bêtes vers le Chili. Une nuit, il se fit surprendre par une tempête qui dispersa tout le troupeau. Un gaucho qui l’accompagnait lui raconta l’histoire de la croix érigée en l’honneur de la Difunta Correa. Zeballos partit prier à son tour, promettant de construire une véritable chapelle s’il retrouvait son troupeau. Parole tenue, après avoir vendu son bétail au Chili, il revint bâtir la chapelle et la nouvelle se répandit dans tout le Chili et l’Argentine.

La Chapelle de la Difunta Correa à Vallecito est devenue un véritable lieu de pèlerinage. On y vient d’abord pour demander protection. Ensuite, on revient en signe de reconnaissance; c’est la raison pour laquelle on y trouve une multitude d’objets : pare choc, photo d’une maison… que les gens déposent à chacun de leur passage.
A côté de la statue de la difunta Correa couchée avec son bébé au sein, on trouve aussi des bouteilles d’eau pour apaiser la soif de la défunte. On retrouve ces mêmes chapelles plus modestes sur le bord des routes un peu partout en Argentine.

3. Culte de la Pachamama, la « Terre-Mère »

La Pachamama représente la fertilité et doit veiller sur tous les êtres vivants de notre Terre. Dans les milieux ruraux, notamment le Nord de l’Argentine, on la célèbre pour la remercier des récoltes en cours et pour fêter la production à venir. Les paysans creusent un trou dans la terre et y jettent des offrandes pour nourrir la Terre Mère. Cette tradition est souvent accompagnée de danses et de chants traditionnels.

pachanama fête trou
La fête de Pachanama. © Cuco.com

Retrouvez toutes ces traditions et approchez-vous de ces légendes lors d’un voyage dans le Nord de l’Argentine, tel que La traversée des Andes au Volant !

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez l’Argentine sur Youtube ou sur Facebook !

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez l’Argentine sur leur chaîne Youtube @visitarg ou sur leur page Facebook @visitarg !

Géraldine

L'auteur Géraldine

Passionnée des voyages depuis toute petite, je tombe amoureuse de l'Argentine grâce à un échange universitaire. Chaque région du pays est une découverte magique et un ravissement pour les yeux.

Laisser un commentaire