close
De nos voyageursVoyage ArgentineVoyage nature

Tour du monde : du parc argentin Talampaya à l’Aconcagua

Talampaya

Aujourd’hui, les Globe Trotters Altiplano se rendent dans la province de La Rioja, au nord-ouest de l’Argentine, pour découvrir Talampaya, parc national de 215 000 hectares créé en 1975 et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000.

Le Canyon de Talampaya

Ce qui surprend et fait toute la beauté de Talampaya, c’est la structure du paysage qui résulte de mouvements tectoniques ayant entraîné le soulèvement d’importantes masses rocheuses, mais aussi de l’érosion. “Ces formations rocheuses et canyons sont extraordinaires. Quelle beauté ! Quelle couleur, quel rouge !”. C’est avec bonheur qu’ils découvrent Los Reyes Magos (les Rois mages), La Catedral (la cathédrale), Los Balcones (les balcons), El Tablero de Ajedrez et El Cura (le curé), formations rocheuses dont le nom est dû à leur forme particulière.

Notre famille parcourt le parc à bord d’un mini-bus tout terrain à deux étages. En chemin ils croisent quelques animaux : lièvres, condors, serpents, perroquets ; observent des pétroglyphes sculptés en 500 av J.-C. ; visitent le jardin botanique et font résonner leur voix dans la Chimenea del Eco (la cheminée de l’écho).

La Vallée de la Lune (Ischihualasto)

Après Talampaya, nos quatre voyageurs se rendent au nord-est de la province de San Juan, dans la Valle de la Luna (63 000 hectares) ou Ischigualasto (nom d’origine Quechua, qui signifie, “endroit où se pose la lune”). Encore un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. “Nous avions peur de revoir le même paysage qu’à Talampaya, mais non, à seulement 60 km en voiture, tout est encore différent. 630 km2 de vallée désertique entre deux chaînes de montagnes sédimentaires.

Sur le parking du bureau d’inscription, un renard se laisse gentiment photographier sous toutes les coutures, des condors planent au-dessus de leurs têtes et des guanacos (genre de lama) les observent. C’est à cet endroit qu’ont été découverts les plus anciens dinosaures jamais trouvés (228 millions d’années). Toutes la famille observe d’ailleurs les squelettes de ces dinosaures au centre d’interprétation à l’entrée du parc.

Dans la vallée de la lune en Argentine
Dans la vallée de la lune

Mendoza

Les voyageurs altiplano prennent ensuite la route en direction de Mendoza. C’est parti pour 400 kilomètres en voiture sur une route aux allures de montagne russe !
“Nous quittons cette région du nord ouest qui nous a tant charmé par ses paysages époustouflants de beauté”.

Mendoza est une province typiquement andine. “De larges avenues bordées d’arbres, des places charmantes, des cafés sympa, un rythme décontracté, une ville animée… Une étape très agréable”. L’après-midi, toute la famille se détend au parc San Martin de Mendoza. Puis, le soir, c’est avec plaisir qu’ils profitent d’un concert de musique classique en plein air. Pour le dîner, ils goûtent encore au vin local. Dans la région, on compte plus de six cent producteurs qui contribuent aux deux tiers de la production Argentine.

Casona-Perdriel-Mendoza-Argentine
À Mendoza

L’Aconcagua

El Puente del Inca et le Cimetière des Andinistes

Quel bonheur de découvrir enfin le plus au sommet de la Cordillère des Andes : l’Aconcagua, le “colosse de l’Amérique” ! 6 962 mètres de haut ! Au cours d’une promenade d’une heure dans le Parque Provincial Aconcagua, notre famille admire le colosse depuis la Laguna Los Horcones. Mais avant d’arriver au parc, ils s’arrêtent à Puente del Inca (le Pont de l’Inca), un pont de pierre naturel et le Cementerio Andinista (cimetière des Andinistes) où reposent les grimpeurs décédés lors de l’ascension de l’Aconcagua.

puenta-del-inca-canyon_argentine
El Puente del Inca

Découvrez la suite de leurs aventures à Buenos Aires.

© Pixabay _ Unsplash

Tags : cordillère des andestour du mondevoyage argentine
Samuel

L'auteur Samuel

Depuis tout jeune, je me fascine pour les voyages et la culture latine. Je m’installe au Mexique puis en Argentine pendant plusieurs mois. J’en profite également pour découvrir la Colombie et Cuba. L’Amérique Latine est selon moi une terre riche de découvertes et de surprises que j’aime partager avec vous.

Laisser un commentaire