close
Voyage Bolivie

Le « Cerro Rico » à Potosi semble s’affaisser

Ville minière de Potosi en Bolivie

Exploité durant les cinq derniers siècles, ses réserves attirent encore les courageux mineurs. Le Cerro Rico, cône parfait, se dresse à 4.800 m d’altitude, dominant la ville de Potosi (située à 4 060 m), comptant 160 000 habitants, nostalgique de l’époque où elle était la plus riche des Amériques (vers 1500-1600). Pourtant, aujourd’hui, il semble s’affaisser.

Cerro Rico, une des principales activités économiques à Potosi

Dans le Cerro Rico, on dénombre 600 mines, dont 120 sont encore en activité. Ce sont des mines d’argent surtout, mais aussi de zinc, d’étain et de plomb. Elles ont été creusées de façon anarchique au fil des siècles. On dénombre déjà de nombreux glissements de terrain et des effondrements, sans compter ceux qui se sont produits à l’intérieur, dans les 90 km de galeries.

D’importantes grèves en Bolivie en Août 2010

La préservation du Cerro était une des revendications majeures de la grève générale qui a paralysé Potosi pendant trois semaines en août et bloqué plus d’une centaine de touristes étrangers. Après le conflit, l’Etat a promis une étude. Mais le monde minier local est de plus en plus irrité par le manque d’action du gouvernement Morales. Selon le syndicat FSTMB, la Bolivie connaît trois accidents miniers plus ou moins grave par semaine. Depuis 2009, 21 mineurs sont morts au Cerro Rico, où coexistent des unités minières de toute taille, employant 12.000 travailleurs. »

Source: Dépêche de l’AFP. De José Arturo CARDENAS

Découvrez nos circuits en Bolivie

Merci à la famille Lemmonier pour cette photo de Potosi.

Tags : actualitéspotosivoyage bolivie
Marie

L'auteur Marie

Toute petite déjà, je rêvais de parcourir les merveilles d'Amérique du Sud. L’Équateur pour sa forêt amazonienne et le Pérou pour ses cités précolombiennes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Laisser un commentaire