close
Traditional Brazilian Feijoada

Ce pays continent vous permettra de faire un vrai voyage culinaire. Dans chaque ville étape, vous aurez la possibilité de déguster différentes nourritures et boissons typiquement brésiliennes. Je vous invite à découvrir la gastronomie brésilienne !

La base du repas brésilien

Notre voyage commence par le plat national brésilien, la Feijoada. Un plat à l’origine des esclaves africains qui devaient accommoder les morceaux les moins nobles du porc et du bœuf. Certains peuvent le décrire comme un ragoût, mais il ne faut jamais dire ça à un brésilien ; )

La feijoada se compose de haricots noirs (feijão preto), des différents morceaux de porc (pied, langue, queue, …) ,  du bœuf (carne seca, linguiça, …) du sel, des oignons, d’ail et d’huile pour revenir le tout. Elle s’accompagne de riz blanc, du chou à l’ail, de la farofa et de quartiers d’orange (pour faciliter la digestion !), le tout arrosé d’une bonne caipirinha.
Cocktail brésilien par excellence, la  caipirinha se compose de cachaça, de citron vert, de sucre et de la glace.

La base du repas des brésiliens est souvent la même dans tout le pays, soit : riz blanc, haricot (noir ou marron selon les régions du pays) et de la farine de manioc. Puis nous ajoutons une viande cuite au barbecue (churrasco) ou grillée (grelhada) ainsi qu’une salade ou des légumes.

Les sucos (jus de fruit) accompagnent souvent le repas, vous avez le choix entre plusieurs fruits exotiques comme : graviola, copaiba, cupuaçu, fruta do conde, … Pour vous désaltérer de la chaleur, vous pouvez aussi choisir une agua de côco (l’eau de la noix de coco), une bière bien fraîche (cerveja gelada) ou un chope (bière pression) .

Le dessert n’est pas le fort des brésiliens, nous mangeons beaucoup de fruits frais, mais aussi certains gâteaux de l’époque des portugais comme le quindim (une sorte de flan) et le pudim (de lait ou de lait de coco). Le repas se termine toujours par un cafezinho, bien fort et sucré ou par une tisane sucrée à la camomille ou d’erva-doce.

Des plats typiques régionaux

Cependant, certaines régions comme le Nordeste, ont des habitudes différentes. A partir de Salvador de Bahia, les ingrédients principaux de la cuisine sont le lait de coco, l’huile de palme (azeite de dendê) et le piment. Le plat typique est la moqueca, un ragoût de poisson ou fruit de mer très savoureux et relevé, accompagné uniquement de riz blanc et de farine de manioc.

MOQUECAB
La Moqueca

Encore plus au Nord, en début de région Amazonienne, vers Belém, il faut compter avec d’autres ingrédients comme la patate douce, les poissons de rivière et les fruits exotiques. Vous pouvez aussi déguster du jacaré (caïman), de la piranha et de la pupunha (fruit typique).

Au Sud du pays, vers Florianopolis, vous pourrez déguster une excellente picanha no churrasco, considérée par les brésiliens comme le meilleur morceau du bœuf, accompagnée d’une vinaigrette et de la farofa. Le tout arrosé du vin local ou du chimarrão (boisson à base d’erva-mate).

Petit lexique de mots à apprendre

Café da manhã = petit déjeuner / Almoço = déjeuner / Jantar = dîner
Entrada = entrée
Bebida = boisson
Sobremesa = dessert
Comida Caseira = fait maison, cuisine familiale
Churrascaria = restaurant à base de viande (barbecue)
Rodizio = restaurant qui propose un buffet d’entrée et des plats servis à volonté pour un prix fixe.
Prato Feito ou PF = un plat ouvrier, déjà préparé, comme un plat du jour mais plus copieux
Comida a kilo = c’est le restaurant qui propose un prix au kilo de nourriture. A l’intérieur vous avez un buffet d’entrée, un buffet de plat chaud, le barbecue/grille et le buffet de dessert, vous choisissez selon votre appétit les composants de votre assiette et vous réglez à la fin au poids. Très apprécié des brésiliens et très économique.

Le Cocktail brésilien par excellence : la Caipirinha
Le Cocktail brésilien par excellence : la Caipirinha
Tags : brésil gastronomieconseils voyage bresilcoutumes brésiliennes
Mariana

L'auteur Mariana

Je suis née et j'ai grandi au Brésil, et bien que je sois arrivée en France depuis plus de quinze ans, mon cœur restera à jamais épris de ce superbe pays. Je continue d'y retourner régulièrement et d'en ramener un peu de ses couleurs.

Laisser un commentaire