close
Nos spécialistesVoyage Brésil

Rio dans la grisaille… mes conseils pour en profiter quand même ! #4

CristoRey-grisaille-v3

Qui a dit qu’il faisait toujours beau à Rio ? Moi en tout cas, c’est ce que j’imaginais : Brésiliennes en bikini et décolletés sexy ! Mais pendant mon séjour, je n’aurai vu aucune fesse rebondie…

Heureusement, il y a toujours de la vie à Copacabana!

Les Cariocas (nom des personnes nées à Rio) n’abandonnent jamais les plages. Celle de Copacabana, mythique, reste éternellement fréquentée par les joggeurs, volleyeurs (et foot-volleyeurs, version du jeu où l’on ne doit jamais toucher la balle avec les mains), cyclistes…
J’y vais tôt le matin, en soirée… Il y a toujours du monde ! C’est un peu leur « promenade des Anglais ». J’aime bien le dimanche quand la route devient piétonne, beaucoup plus agréable.
Le reste du temps, les voitures roulent à 70km… Singes dans la forêt de Tijuca, Rio
Les vagues sont immenses, les surfeurs se régalent ! Drapeau rouge, pas de baignade.
Du coup, je pars pour la visite des incontournables : le Pain de Sucre et le Corcovado (Cristo Rey), pour des vues panoramiques époustouflantes sur la ville.
Je ne suis pas citadine, vous l’avez compris, du coup, ce qui me plait le plus, c’est cette multitude de collines d’espaces vierges. D’ailleurs, je prends le temps de découvrir la forêt de Tijuca , véritable poumon à la végétation luxuriante dans la ville. Ainsi j’ai la chance de rencontrer de nombreux singes malicieux.

Les immenses buildings de styles variés semblent s’être frayés un passage entre deux collines. Et là où il restait un peu de place, les personnes les plus pauvres y ont construit des maisons ou abris de fortunes, les « favelas »
Ces quartiers sont plus ou moins stables, selon s’ils sont bâtis sur la roche ou sur de la terre (éboulement en saison de pluie)… J’avais prévu un tour pour découvrir ces fameux quartiers populaires, mais il a été annulé compte-tenu du contexte actuel.
En effet, ce vendredi 28 avril, c’est grève générale dans tout le pays. Tout le monde se mobilise pour faire sortir le nouveau président qui veut faire passer des lois réduisant les acquis sociaux des Brésiliens. Cela a ravivé quelques tensions…

 

Carnet de voyage de Claudine d'Altiplano à RIo

Rio se découvre à pied

Fresque géante, port de RioUne fois encore, c’est en se perdant dans les rues de la capitale de la samba que l’on peut apprécier son charme.
J’avoue que, dans un premier temps, je ne suis pas séduite par ces immenses buildings froids et modernes qui ont perdu de leur superbe d’antan.
Le côté sea, sex and sun des années 80, très peu pour moi…
Ce que je préfère, c’est me balader à pied. Après avoir vue les sites incontournables : cathédrale, sambadrome, palais du gouverneur… Il faut descendre de voiture Simone et utiliser ses gambettes !
J’apprécie beaucoup ma balade dans le Centro bordé de bâtiments anciens, de style colonial, français ou cubain. Non loin de là, le port et la promenade olympique représentent un moment de détente avec son marché artisanal et son ambiance estivale.
Ce que je préfère : cette magnifique fresque colorée de 3 000 m² représentant 5 visages des 5 continents. C’est un subtil mélange de couleurs vives et d’expressions tellement humaines. Mon coup de cœur !

Quartier de Santa Teresa à Rio, Brésil

Toujours à pied, il faut prendre le temps de déambuler dans le quartier bohème de Santa Teresa.
Attention à la cohue pour faire une photo dans l’escalier Seralón… n’importe quoi ces touristes ! Depuis que Snoop Dogg y a tourné un clip, c’est encore plus la folie ici !
Prenez plutôt le temps d’observer les diverses illustrations des carreaux… quel éclectisme !
Des Simpsons au Macchu Picchu en passant par la région d’Alsace ou encore le fromage de chèvre des Charentes !!!

 Si vous ne pouvez pas vous baigner, allez-vous promener !

Pour conclure, je dirai que malgré un ciel couvert, le Christ Rédempteur a été suffisamment dégagé pour veiller sur moi tout au long de ma visite. J’ai été plutôt chanceuse finalement. Lorsque je suis redescendue du Corcovado en train, au milieu de la forêt verdoyante, la brume s’est installée, donnant un petit côté mystique au lieu…

Rio sous la pluie

Bref, vous l’aurez compris, mon conseil pour découvrir cette ville comme il se doit est donc de prendre un peu de hauteur au début.
Pour saisir l’installation insolite de la ville parmi ses diverses collines et en saisir la grandiose magie. Puis de partir à la recherche de ce qui fait le vrai Rio : la vie sur les plages et dans ses différents quartiers.

PRÉPAREZ VOTRE PROCHAIN VOYAGE SUR-MESURE

Découvrez les autres parties de mon carnet de voyage !

#1 : Le pantanal

#2 : Brasilia

#3 : Salvador de Bahia

Tags : recits de voyageRio de Janeirovoyage bresil
Claudine

L'auteur Claudine

J'ai eu la chance de barouder 6 mois en Amérique du Sud ... et cela m'a donné la passion du voyage. Quelques années plus tard, j'ai renouvelé l'expérience en partant 6 mois en Asie et en Océanie... Grâce à Altiplano, je continue de parcourir le monde chaque année !

Laisser un commentaire