close
photo-1-1

Au cours de ces 4 dernières années, j’ai eu l’occasion de voyager à trois reprises en Colombie. Ces séjours nous permettent notamment de rencontrer nos partenaires (guides, locaux…), de visiter et tester des hôtels. De plus, nous participons à de nombreuses activités afin de vous proposer le parfait circuit sur-mesure en Colombie.

Courant novembre, je suis parti à Bogota, la capitale du pays, voir les mesures mises en place depuis la pandémie du Covid-19. Pendant une semaine, j’ai pu me rendre compte de la situation économique, sociale et sanitaire de la destination. J’ai d’ailleurs pu échanger avec mes partenaires locaux sur la manière de relancer le tourisme sur place. À cette occasion, l’Office du Tourisme de Bogota avait organisé un salon professionnel sur la thématique de « Reactivando Turismo ». J’ai pu m’y rendre avec d’autres confrères du monde du Tourisme à l’échelle internationale. 

Bien souvent, nous passons une seule journée à Bogota pour y visiter le Musée de l’Or, la Fondation Botero et le quartier colonial de la Candelaria. Il est vrai qu’il y a tellement de régions à découvrir dans ce magnifique pays. Il est donc difficile donc de prendre le temps de s’attarder dans la capitale. Or, il existe de nombreux sites touristiques à Bogota ou dans ses proches environs qui valent de s’y arrêter. Les découvrir permet d’avoir une autre vision des Colombiens, de leur Histoire et de leur vie quotidienne. C’est pourquoi je vous donne mes 3 raisons de passer plus d’une journée à Bogota.

Voici un petit tour d’horizon en images :

Se promener à Laguna de Guatavita

Situé à seulement 2h de route de Bogota, le fameux mythe de l’El Dorado (une mystérieuse cité remplie d’or) est né autour de la Lagune de Guatavita. Ici, les Indiens Muiscas y faisaient leurs rituels sacrés au cours desquels ils offraient aux dieux des émeraudes et de l’or en les jetant au fond du lac.

Après les dégâts causés par les chercheurs d’or et l’affut touristique, le gouvernement a pris la décision de fermer l’accès au site quelques années. C’est en 2006 que le site a rouvert ses portes. Des visites accompagnées sont réalisées par des guides de la réserve uniquement.

Durant la visite, j’ai eu la chance d’observer un reflet parfait de la végétation sur l’eau émeraude de la Lagune. Plus qu’une simple visite, cette excursion se veut soucieuse de la préservation de l’environnement. On en apprend beaucoup sur la végétation et les écosystèmes présents autour de la lagune. De nombreuses marches permettent d’accéder au niveau des miradors de la lagune ; je ne recommande donc pas cet endroit aux personnes ayant des douleurs aux hanches ou genoux.

Visiter la Ciudad Bolivar

« Ciudad Bolivar n’est pas comme ils la dépeignent, mais comme nous la peignons ». C’est par ces mots que ma découverte de ce quartier a débuté. Ce quartier, longtemps stigmatisé par des années de violence, a commencé une nouvelle histoire avec l’arrivée du TransMiCable. Les télécabines permettent de connecter la ville de Bogota au quartier coloré de Cuidad Bolivar. Grâce ça, les habitants viennent plus facilement dans la capitale pour y travailler, étudier ou simplement s’y balader.

Au départ de la station « Barrio Bella Flor », montez à bord de ce TransMiCable et découvrez un panorama à 360° sur la ville de Bogota tout en survolant les nombreuses maisons colorées. Après 15 minutes de transport, je suis arrivé en plein cœur de Ciudad Bolivar. J’ai été accueillie par ma guide avec laquelle j’ai parcouru les nombreuses ruelles du quartier. Je suis passé par un mirador permettant d’observer la capitale, comme peu de sites le permettent. Puis, j’ai rejoints un centre de jeunesse où j’ai pu participé à un atelier peinture avec les enfants.

La communauté de Ciudad Bolivar travaille justement sur la mise en valeur des graffitis et des couleurs pour redonner vie au quartier. On y trouve toutes sortes de peintures, chacune avec un sens bien défini. Ce fut un moment authentique, au plus proche des locaux et hors des sentiers-battus !

Réaliser un tour de vélo avec un guide privé

En tant qu’annécien, j’adore le sport de montagne dont l’ascension des cols à vélo. Je me suis donc dis : pourquoi ne pas allier un city tour de la ville avec une montée de col dans la Cordillère des Andes ? Depuis quelques années, le cyclisme est devenu LE sport national de Colombie. C’est notamment grâce à la victoire du colombien Bernal au Tour de France 2019. À Bogota, chaque dimanche, des milliers de vélos circulent partout en ville. Les plus grands axes de la capitale sont d’ailleurs fermés aux voitures.

Je suis donc partie avec un guide local pour un tour de 50km à travers les plus célèbres quartiers de Bogota (Zona T – La Requilina – Usaquen – Chapinero – Candelaria – Zona G – Zona de los Parques…). Un mode de déplacement doux et écologique. Il permet d’observer la vie locale et l’architecture au plus près à l’aide des nombreuses pistes cyclables sécurisées. Le graal fut l’ascension du « Alto de los Patios » (450m de dénivelé positif – arrivée à 3000m d’altitude – pente à 6.6% de moyenne). C’est le spot de prédilection des bogotanais par excellence. D’ailleurs, je pense que j’étais le seul européen parmi toutes les personnes au sommet.

Pour ceux ne souhaitant pas faire de col, le guide peut tout à fait se concentrer sur la partie centre-ville de Bogota. Il peut parfaitement s’adapter aux conditions physiques de chaque client. Alors, prêts pour enfourcher votre vélo ?

Si vous souhaitez voyager en Colombie, prenez contact avec moi ou par téléphone au 04 57 09 80 01. La Colombie, mon pays coup de cœur en Amérique Latine, a beaucoup à offrir aux voyageurs. N’hésitez plus !

Pour approfondir votre séjour en Colombie, découvrez aussi :

Tags : bogotarecits de voyagevoyage colombie
Globe-Trotteurs

L'auteur Globe-Trotteurs

Des globe-trotteurs complètent périodiquement notre équipe pour apporter leurs expériences, récits et astuces de voyage ! Ils enrichissent nos articles avec leur fraîcheur et leur dynamisme.

Laisser un commentaire