close
Voyage ColombieVoyage culturel

Le Paysage culturel du café de Colombie classé au Patrimoine mondial

corbin-mathias-2VADeaE34Lw-unsplash

La semaine dernière, la trente-cinquième session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO s’est tenue à Paris.
A l’issue de cette réunion, vingt-cinq sites ont été inscrits au patrimoine mondial. Sur la liste figure le Paysage culturel du café de Colombie, meilleur café au monde selon les connaisseurs.
On compte désormais neuf cent trente-six sites classés au patrimoine de l’humanité.

Le café, une tradition colombienne

Le paysage culturel du café de Colombie est un bel exemple de paysage culturel productif et durable. Unique, il est représentatif d’une tradition devenue un symbole fort en Colombie mais aussi dans d’autres régions caféières à travers le globe. Le site compte six paysages agricoles et dix-huit centres urbains situés au pied des collines des chaines orientale et centrale de la cordillère des Andes, dans la région du café à l’ouest du pays.

Il représente une tradition vieille d’une centaine d’années, celle de la culture du café en montagne. Là-bas, sur de petites parcelles prises sur la haute forêt, les paysans colombiens ont su adapter la culture du café  aux contraintes de la montagne. Les périmètres urbains sont situés en grande partie sur les plateaux au sommet des collines surplombant les plantations de café.
Elles présentent alors une architecture particulière influencée par le style espagnol. Les matériaux utilisés étaient, et demeurent à certains endroits, le torchis et les cannes tressées pour les murs et les tuiles d’argile pour les toits.

Le Triangle du Café

La région du café colombien, également connue sous le nom de « Eje Cafetero » (axe du café), couvre trois départements au centre ouest du pays: Caldas, Risaralda et Quindío, dont les capitales sont respectivement Manizales, Pereira et Armenia. Ensemble, ils forment le « Triangle du Café ».

Caldas

Caldas était autrefois habité par des peuples indigènes tels les Pijaos, les Armas, ou encore les Quimbayas. Ils ont alors laissé derrière eux de très belles pièces d’orfèvrerie.
Le département, tel qu’on le connaît aujourd’hui a été créé en 1905 et son nom est un hommage à Francisco José de Caldas, figure emblématique de l’indépendance de la Colombie.
Manizales est à ce jour la ville la plus développée de l’Axe du Café. Les activités artistiques et culturelles y sont donc florissantes, ce qui lui vaut son titre de « capitale colombienne du théâtre ».

Visiter Caldas (à voir / à faire)

  • Le centre historique de Manizales, avec ses cent cinquante bâtiments déclarés monuments nationaux.
  • Le Parc national Los Nevados, idéal pour la randonnées, le VTT, l’escalade ou encore la pêche, s’étend sur près de soixante milles hectares et traverse plusieurs départements. Il abrite ainsi des espèces uniques au monde, dont le perroquet des neiges et le colibri du paramo.
  • Le parc écologique Los Yarumos, réserve naturelle verte et luxuriante parfaite pour la randonnée, l’escalade et autres activités en plein air. Le parc abrite une trentaine d’espèces d’oiseaux et des centaines de fleurs et d’arbres endémiques.
Caldas, une région riche à découvrir !

Risaralda

Le territoire de Risaralda dépendait de Caldas, avant la création d’un département à part entière.
Situé au centre du Triangle d’Or, entre les trois principales villes colombiennes (Bogota, Medellín et Cali), Risaralda jouit alors d’une localisation stratégique tant pour le commerce que pour le tourisme. Pereira, la capitale, est à cheval entre modernité et tradition. Les grands bâtiments côtoient les édifices coloniaux et autres monuments comme le Bolivar nu, le Prometheus enchanté, l’Homme de feu ou le Christ sans croix.

Visiter Risaralda (à voir / à faire)

  • Les eaux thermales de Santa Rosa de Cabal, station balnéaire où jaillit une cascade et où l’on peut profiter des piscines d’eaux thermales, d’un bain de boue ou encore d’un bain turc, pour un moment de détente.
  • Le sanctuaire de l’Otun, refuge situé en plein cœur d’un ancien territoire Quimbaya accueillant différentes espèces endémiques comme les singes hurleurs, les ours à lunettes, le tapir de terre froide (en haute altitude), des cervidés, des aigles, des colibris et de nombreuses autres espèces d’oiseaux.
  • Le parc national Los Nevados (voir plus haut).

Quindío

Quindío, tout comme Risaralda, dépendait de Caldas avant de devenir un département. Avant la conquête espagnole, la région était habitée par les amérindiens Quimbayas. Avec de très bonnes infrastructures, Armenia est aujourd’hui l’une des villes les plus modernes de la Colombie.

Visiter Quindío (à voir / à faire)

  • Le Musée Quimbaya, qui dispose d’une collection intéressante d’orfèvrerie et de céramique précolombiennes.
  • Le parc national du Café, à Montenegro, accueille de nombreux visiteurs et leur fait connaître le processus de production du café.
  • La vallée de Cocora à Salento, représentative de la culture du café et de son paysage. Elle a conservé l’architecture typique des colons venus du département d’Antioquia et les coutumes paysannes de la région.
  • Le parc national Los Nevados (voir plus haut).

Ainsi, dans le Triangle du Café, entre nature et culture, les activités ne manquent pas !

Vous souhaitez découvrir la Colombie et parcourir l’Axe du Café ? N’hésitez pas à contacter Altiplano pour un voyage sur-mesure. Samuel, spécialiste de la Colombie, saura vous aider à organiser votre voyage (vols, excursions, location de voiture, hôtels etc.) et vous proposera un circuit répondant à vos envies.

Tags : événementvallée de cocoravoyage colombie
Claudine

L'auteur Claudine

J'ai eu la chance de barouder 6 mois en Amérique du Sud ... et cela m'a donné la passion du voyage. Quelques années plus tard, j'ai renouvelé l'expérience en partant 6 mois en Asie et en Océanie... Grâce à Altiplano, je continue de parcourir le monde chaque année !

Laisser un commentaire