close
Tambopaxi_Interface tourisme

Deux fois plus petit que la France, l’Equateur recèle de mille beautés !
Ce pays est immense par sa biodiversité et il concentre des paysages très variés. En quelques jours, il est possible de découvrir la forêt amazonienne ainsi que les plages du Pacifique avec les baleines qui viennent y faire un tour de juin à septembre. Quant aux îles Galápagos, elles ont une faune très particulière avec des espèces endémiques sur certaines îles uniquement.

Et que dire de sa partie andine avec sa quarantaine de volcans répartis le long de la fameuse « Avenue des Volcans » ? Nous vous proposons un petit tour d’horizon des plus majestueux d’entre eux !

Le plus haut

Volcan Chimborazo - Equateur
Volcan Chimborazo

Commençons par le CHIMBORAZO, le plus haut sommet du pays culminant à 6.310 m. Déjà avant l’arrivée des espagnols, ce volcan était vénéré par les peuples Quechuas et considéré comme un dieu protecteur. Encore de nos jours, certains  montent à plus de 5.000 m pour faire des offrandes au volcan.
Des scientifiques de renom ont foulé ses pentes, comme La Condamine qui fut le 1er européen à mesurer son altitude en 1736. On peut aussi citer le géographe Alexender von Humboldt et le botaniste Aimé Bonpland qui l’étudiaient déjà en 1802 pour la fonte des glaces. Mais c’est l’alpiniste Edward Whymper qui en fit l’ascension complète à la fin du 19ème siècle.
Pour l’anecdote, sur Terre, le Chimborazo est le sommet le plus près du Soleil (car au niveau de l’Equateur, la Terre est bombée alors qu’elle s’aplatit vers les pôles).

Le plus beau

Le COTOPAXI ensuite est sans doute le plus connu et le plus visité des volcans d’Equateur. C’est le plus beau d’entre tous avec son cône presque parfait et ses neiges éternelles. Avec ses 5.897 m, c’est d’ailleurs le volcan actif le plus haut du monde ; et qui ne demande qu’à se réveiller une ou deux fois tous les 100 ans avec pour conséquence la fermeture ponctuelle au tourisme du parc national.
Au cours des siècles, il a connu divers surnoms car les populations le craignaient : «  cou de la lune », « masse brillante », « mont clair » ou encore « roi de la mort » pour les plus superstitieux.

Le plus accessible

Depuis la capitale Quito, quoi de plus pratique qu’un téléphérique pour accéder au volcan RUCU PICHINCHA ? Inauguré en 2005, le « TeleferiQo » vous monte à plus de 4 000 m pour vous permettre  de profiter d’une vue imprenable sur la ville et ses environs. Le « vieux » est endormi depuis bien longtemps mais son voisin le « jeune » GUAGUA PICHINCHA se réveille de temps en temps avec quelques cendres sur la ville.

Le plus capricieux

Tungurahua - Equateur
Tungurahua

« Gorge brûlante »… c’est son nom en Quechua et cela veut tout dire ! Le TUNGURAHUA est l’un des jeunes volcans les plus actifs de toute la chaîne andine et il fait parler de lui sur le net. En effet, les vidéos de ses caprices sont souvent relayées avec de magnifiques fontaines de laves et de cendres qui jaillissent de son cratère. De nuit, le spectacle est grandiose et très récurrent, au point que les habitants de Banos, la petite ville en contre-bas, ne s’en soucient guère plus.

Le plus reposant

Ce n’est pas à proprement parlé un volcan, mais presque… La LAGUNE DE QUILOTOA est née, il y a plusieurs siècles, de l’éruption d’un volcan où le cratère s’est effondré sur lui-même. Pour la beauté des yeux et le repos de l’âme, vous pouvez rester des heures devant cette lagune aux eaux vert turquoise. Si l’envie vous en dit, il est possible de descendre dans le cratère ou de faire le tour de la lagune par les crêtes.

Le plus familial

Le petit ILINIZAS NORTE, quand même haut de 5.126 m, ne sort jamais sans son grand frère l’ILNIZAS SUR, plus grand de seulement 122 m. Les jumeaux se dressent à l’Ouest de la Panaméricaine et font le bonheur des amateurs d’alpinisme. Le petit frère est accessible plus facilement (mais il faut quand même être de bonne constitution) alors que le grand frère est bien plus difficile à conquérir et requiert une excellente expérience sur glace!

Et pour finir… la plus belle histoire

Volcan Imbabura - Equateur
Volcan Imbabura

Dans la région d’Otavalo, il était une fois un volcan nommé COTACACHI. Il ou plutôt « elle » dort depuis plus de 2.000 ans. Et quand le soleil du matin la trouve recouverte de neige, la légende dit que le volcan IMBABURA (le père) lui a rendu visite la nuit. De leur union est né le petit volcan MOJANDA tout proche.

Pour découvrir ces beaux volcans d’Equateur, découvrez nos circuits sur-mesure avec la possibilité de rajouter la découverte de nombreux autres volcans !

TOUTES NOS INSPIRATIONS EN EQUATEUR

.

Marie

L'auteur Marie

Toute petite déjà, je rêvais de parcourir les merveilles d'Amérique du Sud. L’Équateur pour sa forêt amazonienne et le Pérou pour ses cités précolombiennes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Laisser un commentaire