close
Voyage culturelVoyage Pérou

Le Mystère des puits de Nazca au Pérou enfin élucidé

Puits de Nazca_Pérou

Les géoglyphes de Nazca au Pérou sont encore un mystère pour la communauté scientifique. Cependant, cette région possédait aussi jusque-là une autre énigme scientifique, les puits de Nazca, aussi appelés Puquios. Ils ont la forme de spirale et s’enfoncent profondément dans le sol. Pour parvenir à résoudre ce mystère, il aura fallu prendre de la hauteur, aller jusque dans l’espace.

Les mystères de Nazca

Que sont les puits de Nazca ?

La civilisation Nazca (nom dérivé de la région où vivaient les habitants, le nom originel de ce peuple s’est malheureusement perdu), est une culture pré-Inca, située au sud du Pérou. Elle s’est développée entre -200 et 600 après J-C. Cette ancienne civilisation a brutalement décru en 350 suite à une série de catastrophes naturelles. Ces dernières auraient affaibli la foi de la population. Elle a aussi entraîné une profonde remise en cause de leurs valeurs et traditions.

Des formes géométriques font la renommée de la région de Nazca, des géoglyphes tracés par alignement de pierres au beau milieu du désert. Ce sont ainsi des centaines de dessins géants qui sont dispersés sur environ 500km2. Ces dessins, dont on ignore encore leur but, représentent pour la plupart des animaux et sont visibles depuis le ciel.

Les lignes de Nazca

La communauté scientifique s’accorde à dire que tous ces tracés avaient un objectif religieux. Cependant, certaines personnes les considèrent comme une tentative de communiquer avec une race extraterrestre.

Outre ces géoglyphes, l’ancienne civilisation Nazca a laissé derrière elle ces étranges trous en spirale dans le sol. Considérés pendant un temps comme des tombes verticales ou encore des puits de forage, il semblerait que la vérité soit tout autre.

Observer les géoglyphes depuis le ciel

 Il est possible sur place de prendre un petit avion pour observer ces formes (secousses garanties !) ou depuis un petit mirador conçu pour les touristes (moins intéressant en terme de visibilité mais moins risqué pour le mal au cœur et moins cher).

Un système ingénieux

Une équipe de chercheurs menée par Rosa Lasaponara a découvert, en recoupant les emplacements des puits à l’analyse satellite des nappes phréatiques, que ceux-ci avaient pour objectif de distribuer l’eau dans toute cette zone aride. La civilisation Nazca vivait en effet de l’agriculture intensive. Mais dans ce désert qui est l’un des plus arides du monde, cela semble être une belle utopie. Et pourtant, grâce à un ingénieux concept, ce peuple est parvenu à utiliser la force du vent. Il s’engouffrait dans les trous, créant ainsi un mouvement dans tout un réseau de galeries souterraines. Le vent déplaçait l’eau aux endroits où elle était requise. Non content de satisfaire les besoins pour l’agriculture, une partie de l’eau était dédiée à la consommation domestique.

C’est une véritable démonstration savante que nous a laissé cette civilisation aujourd’hui disparu, tant en termes d’architectures, de connaissances dans les mouvements du sol que dans la géologie de la région. C’est aussi une preuve que ce peuple possédait une société très bien organisée, et bien hiérarchisée, avec tout un groupe de personnes importantes dédié à l’entretien de ces canalisations souterraines. Cerise sur le gâteau, une partie de ces puits fonctionnerait encore aujourd’hui. L’l’eau souterraine continue de se déplacer sous l’action du vent, plus de 1000 ans après le départ du dernier représentant Nazcan.

On peut se demander comment ce peuple pré-inca est parvenu à développer un tel système sans technologie moderne. De plus, certaines théories, encore non vérifiées, font état d’un lien fort entre les géoglyphes et le réseau d’aqueducs souterrain. Ainsi, ces dessins, au-delà de la portée religieuse ou artistique, seraient en fait un plan géant de ce réseau.

La région de Nazca possède encore de nombreux mystères.

Quelles étaient les véritables utilités des géoglyphes ? Comment une société a-t-elle pu bâtir un tel système sans moyen moderne ? Pourquoi le peuple Nazca, avant de quitter définitivement la région, a enseveli son principal lieu de culte, le site de «Cahuachi », sous une couche d’argile ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur la région de Nazca et son passé, retrouvez nos différents circuits sur-mesure sur notre site.

Si vous souhaitez découvrir d’autres mystères péruviens, je vous invite à lire :

Tags : actualitésarcheologienazcavoyage perou
Lisa

L'auteur Lisa

Ma soif d'aventure me porte en Australie dont je garde un souvenir inoubliable avant de me laisser tenter par... l'Amérique latine ! Je travaille durant un an dans une agence de voyages au Chili et j'en profite pour visiter l'Argentine, le Pérou et la Bolivie. À présent, je partage mes astuces et coups de cœur avec vous chez Altiplano !

Laisser un commentaire