close
Actualité PaysCultureVoyage Cambodge

Le fleuve qui inverse son cours: la fête de l’eau au Cambodge

Phnom Penh

Le jour de la pleine lune entre octobre et novembre au Cambodge, on célèbre la fête de l’eau, connue localement sous le nom de Bon Om Touk (à ne pas confondre avec le nouvel an Bouddhique « Chaul Chnam Thmey » parfois aussi appelé fête de l’eau).

Pourquoi la fête de l’eau ? Un fleuve qui inverse son sens !

A cette période de l’année, le fleuve Tonlé Sap inverse le sens de son cours d’eau et se déverse dans le lac qui porte le même nom. Ce phénomène unique au monde est le résultat des abondantes pluies qui ont lieu pendant les moussons. Mais, une fois la saison des pluies terminée, le fleuve reprend son cours initial et le lac se déverse alors dans le Mékong comme il est d’usage le reste de l’année. Il laissera une quantité impressionnante de poissons prêts à être pêchés et dégustés par les Cambodgiens.

Les festivités se déroulent pendant 3 jours et 3 nuits dans toutes les villes et provinces du Cambodge. Mais c’est à Phnom Penh que la fête bat son plein. Pendant cette période, la capitale voit sa population multipliée par 2 pour atteindre plus d’un million de personnes. En effet, la plupart des habitants des provinces s’y donnent rendez-vous pour festoyer.

Une fête haute en couleurs

C’est sur le fleuve Tonlé Sap, face au palais royal, que la plupart des animations ont lieu. Là prend place un spectacle intense et riche en couleurs. Vous pourrez encourager les courses de pirogues multicolores ainsi que les joutes nautiques. Le tout accompagné par des danses folkloriques, des feux d’artifices et des processions de bateaux illuminés et richement décorés.

Historiquement, cette fête tirerait son origine de la victoire du roi Khmer sur le roi Champa à l’époque de la période d’Angkor. Les combats s’effectuaient alors en pirogue sur le fameux fleuve. La fête des eaux aurait également une origine spirituelle. Celle-ci servirait à célébrer et remercier les Nâgas, génies gardiens des richesses de la terre, favorisant ainsi la fertilité du fleuve et des terres agricoles.

Si vous avez aimé cet article, vous apprécierez:

 

Tags : phnom penhtraditionsvoyage cambodge
Amandine

L'auteur Amandine

Passionnée par les États-Unis, et l'Afrique, c'est finalement l'Asie qui répondra à mes envies d’ailleurs. Les paysages, les gens, le climat, la nourriture... tout m'intrigue et me fascine dans cette région du monde.

1 Commentaire

Laisser un commentaire