close
Thiksey Monastery in Ladakh, India

Ladakh, un petit paradis au nord de l’Inde

Dans l’extrême nord de l’Inde, niché dans la chaîne himalayenne, se trouve le petit état du Ladakh. Entre vallées profondes, monts désertiques et cimes enneigées, cette région a une altitude moyenne supérieure à 3000 mètres. Dans ces paysages époustouflants, on se sent tout petit ! Les conditions climatiques rudes, la présence des temples bouddhiques, le mode de vie traditionnel et l’artisanat local évoquent le Tibet. La population se concentre le long du fleuve Indus où l’on trouve l’essentiel de l’agriculture, les villes et les monastères (les « gompas »). Partout dans les vallées, au détour d’un chemin ou au sommet d’un col, le religieux est visible : pierres gravées, drapeaux de prières, moines dans leurs robes pourpres agitant les moulins à prières. Même le Dalai Lama vient s’y ressourcer !

Envie de découvrir cette région discrète et fascinante de l’Inde ? Sautez le pas, la meilleure période pour s’y rendre se situe entre juin et octobre.

Le Ladakh en cinq régions

  • Le Ladakh proprement dit est constitué de la vallée de l’Indus et de vallées perpendiculaires. C’est là que se trouve Leh, la capitale ainsi que les grands monastères de la région.
  • Le Purig ou bas-Ladakh présente des paysages plus sauvages. Kargil en est le chef-lieu.
  • On accède à la Nubra en empruntant le plus haut col routier du monde (5600 m).
  • Le Rupshu, une région de hauts plateaux désertiques au sud-est de Leh, accueille des habitants majoritairement nomades qui voyagent au rythme de leurs troupeaux (chèvres, moutons, yacks)
  • Le Zanskar, ancien petit royaume indépendant, très isolé, est accessible seulement par une piste.
Le Ladakh, un petit paradis au nord de l’Inde

Que faire à Leh ?

Leh est un excellent point de départ pour explorer la vallée et ses petits villages. On visite généralement le Ladakh en rayonnant autour de Leh. À votre arrivée, prévoyez au moins 24 heures de repos et de visites culturelles pour vous acclimater à l’altitude (3500 m). Puis partez visiter la vieille ville et le monastère de Sankar. En fin de journée, flânez dans les allées du marché et admirez les magnifiques tangkha, les tapis tibétains, les châles pashmina, dégustez les fameux momos, raviolis typiques de la région en buvant un chai (thé). Non loin de Leh, le Stok Palace Heritage Hotel se trouve dans un édifice construit il y a près de deux cents ans. Si vous êtes intéressé par les traditions et les coutumes ladakhi, ce palace luxueux héberge également un musée historique.

À une heure de route de Leh, les monastères de Thiksey et de Hemis sont à voir absolument. Au petit matin, assistez à la cérémonie des prières avec les moines. Pour une vue panoramique sur la vallée, rejoignez Shey, l’ancienne capitale d’été du Ladakh. Vous y admirerez une sculpture du Bouddha et des peintures datant du 17ème siècle.

Le festival d’Hemis

Les merveilles naturelles de la vallée de la Nubra

À environ six heures de route de Leh, cette étroite vallée fleurie offre un cadre naturel exceptionnel propice aux activités de plein air. Incontournables, les dunes de sable de Hunder se trouvent dans un paysage de montagnes sèches et désertiques surplombant une vallée verte. On y voit parfois quelques chameaux, descendants de l’époque de la Route de la Soie. De nombreux visiteurs se rendent près du village de Panamik, pour bénéficier des vertus apaisantes et curatives d’une source connue depuis des millénaires. Si l’expérience vous tente, rendez-vous au Hot Springs Panamik Oasis Café situé au bord de la rivière. Côté hébergement, à Diskit ou Hunder, vous avez le choix entre hôtels et guest-houses de classe moyenne. Vous pouvez aussi dormir sous tente. Si vous préférez une option tout confort, choisissez le Lchang Nang Retreat.

La vallée de la Nubra

La région des lacs d’altitude et sa biodiversité

Au sud-est, près de la frontière tibétaine et à environ six heures de route de Leh, voici une région de lacs d’altitude où la végétation se fait rare. Traversez les vallées de Chemrey et Changthang pour atteindre le très beau lac Pangong Tso. Situé à 4420 m d’altitude, c’est le plus haut lac salé d’Asie. À proximité, la chaîne montagneuse de Pang-gong s’impose avec ses glaciers intimidants et ses sommets enneigés. Si vous souhaitez passer la nuit dans la région, plusieurs camps offrent des hébergements sommaires en tentes.

Passionnés de nature et de faune sauvage ? Rendez-vous au lac Tso Moriri. Situé en zone naturelle protégée, ce lac est un refuge pour les oiseaux migrateurs et pour de nombreuses espèces animales. Là encore, le paysage est à couper le souffle entre le bleu intense de l’eau et les collines enneigées. Sur le retour vers Leh, admirez la beauté du panorama : montagnes aux teintes multicolores, paysages arides puis verdoyants.

La vallée Cham et le monastère Alchi

À deux heures de route de Leh, la vallée Cham est un écrin pour plusieurs monastères emblématiques de la culture bouddhique. Si vous avez peu de temps, visitez absolument le monastère Alchi ! Cette merveille architecturale date du 11ème siècle. À l’intérieur, les peintures évoquent un style différent de l’art tibétain que l’on voit habituellement dans la région. Pour dormir sur place, optez pour le charmant village d’Alchi et son environnement calme. Vous avez le choix entre un hôtel classique, un hébergement authentique chez l’habitant (Heritage Home) tout près du monastère ou encore un établissement éco-éthique haut de gamme (Ule Ethnic Resort).

Pratiquer les sports de plein air au Ladakh

Réputé pour ses itinéraires de trekking, le Ladakh offre de nombreuses possibilités pour les amateurs d’activités de plein air. D’une heure ou de quelques jours, votre expérience vous emmènera dans de somptueux paysages.

  • Pour les bikers, la vallée de la Nubra depuis Leh offre un fantastique itinéraire pour une journée. Toujours au départ de Leh, des expéditions plus longues vous conduisent dans la région des lacs.
  • En matière de trekking, les randos d’un à plusieurs jours incluent un guide professionnel, les repas et des chevaux pour porter vos bagages.
  • Si vous aimez le rafting, faites une halte à Nammir et lancez-vous sur la rivière Zanskar ou optez pour la rivière Indus.
La rivière de Zanskar

S’offrir une nuit dans une maison ladakhi historique

Offrez-vous une nuit dans la Nimmu House (à environ 40 minutes de l’aéroport). Entièrement restauré, ce petit joyau de l’architecture ladakhi a été édifié par le cousin du roi du Ladakh, il y a une centaine d’années. Aujourd’hui, le lieu offre un cadre paisible et familial et la nourriture et le vin y sont excellents !

Mon conseil : privilégiez le mois de juin pour profiter des abricotiers en fleurs.

Si vous êtes tenté par une expérience au Ladakh, contactez-moi par e-mail : inde@altiplano-voyage.com ou par téléphone au 04 57 09 80 00. Je serai ravie d’organiser votre voyage dans ce petit paradis himalayen !

Tags : conseils et astucesLadakhvoyage en inde
Amandine

L'auteur Amandine

Passionnée par les États-Unis, et l'Afrique, c'est finalement l'Asie qui répondra à mes envies d’ailleurs. Les paysages, les gens, le climat, la nourriture... tout m'intrigue et me fascine dans cette région du monde.

Laisser un commentaire