close
Nos spécialistesVoyage Japon

Que faire dans la région de Setouchi au Japon ?

himeji-chateau

Grâce à l’Office de Tourisme de Setouchi, j’ai pu découvrir cette belle région du Japon. Celle-ci offre des expériences variées qui combleront le cœur de chacun. Aux passionnés de culture, de nature ou en quête d’insolite, je vous livre certaines activités que vous pouvez réaliser lors de votre séjour à Setouchi.

Un voyage culturel au Japon.

Explorer le château d’Himeji et son jardin.

Plus grand château du Japon, je trépignais d’impatience de le découvrir avant même l’entrée sur le site. J’avais tellement vu de photos du château que je n’avais qu’une hâte, le voir de mes propres yeux.

Je m’étonne dans un premier temps de le voir depuis les rues de la ville. Je pensais le trouver plus éloigné d’Himeji. Le chemin qui nous mène jusqu’au château nous permet d’observer le château sous différents angles. Les corbeaux croassent gaiement jusqu’à notre entrée dans le château d’Himeji. Gâtée par le beau temps, je garde un merveilleux souvenir du lieu. À l’intérieur, les pieds déchaussés, je découvre une bâtisse en bois truffée de moyens de défense astucieux. La visite terminée, je découvre une vue panoramique sur la ville magnifique.

Après la visite du château, je vous conseille de vous rendre dans le jardin Kobo-en, aménagé selon les techniques de jardinages de l’époque d’Edo.

Conseil : il vaut mieux être accompagné d’un guide ou avoir un audioguide. Vous ne trouverez sinon aucune information à l’intérieur du château.

himeji-chateau-exterieur-japon
Le château d’Himeji aux couleurs d’automne
himeji-chateau-interieur-japon
Dans le château….

Se balader dans les rues de Honjima.

Plus grandes îles de l’archipel de Shiwaku, Honjima a participé au contrôle maritime de Seto durant des siècles. À savoir que l’île était indépendante et non dirigée par l’empereur. Les dirigeants vivaient donc sur l’île.

Équipée d’un vélo (électrique, c’est toujours mieux), me voici partie dans les ruelles de Honjima. Mes coups de pédales me mènent à la découverte de la maison des dirigeants et d’un temple. Puis, je me laisse porter dans les rues de la vieille ville qui possède un charme indéniable. En effet, l’architecture traditionnelle des maisons en bois ne me laisse pas indifférente.

L’île a par ailleurs participé en 2019 au Triennale de Setouchi, vous pouvez donc voir des œuvres exposées en plein air sur l’île.

Conseil : vous pouvez accéder à l’île par bateau depuis le port de Marugame (Shikoku) ou le port de Kojima (Honshu).
L’idéal est de visiter l’île à vélo. Compter 3 heures pour bien visiter l’île.

honjima-ile-seto-japon
Dans les rues de Honjima
honjima-maison-dirigeant-ile-japon
La maison des dirigeants

Un voyage nature au Japon.

Admirer le jardin Ritsurin.

Véritable coup de coeur de ce voyage dans la région de Setouchi, le jardin Ritsurin invite à la zénitude. L’endroit idéal pour ceux qui souhaitent souffler et se déconnecter. Situé dans la ville de Takamatsu, cet eden est pourtant coupé du son extérieur. Ici, pas de bruit des véhicules, vous êtes simplement bercés par le chant des oiseaux et de l’eau. L’atmosphère est relaxante et influe sur votre bien-être. Les éléments du paysage se reflètent dans l’eau du parc. J’avais alors l’impression d’être dans un tableau d’impressionniste.

Le jardin vous propose deux sentiers dont l’un d’une heure. Vous pouvez décider de le suivre ou bien vous laissez porter dans ce décor. Si vous le souhaitez, il est également possible de voguer sur l’eau dans une barque afin de découvrir le jardin sous un autre regard.

jardin-ritsurin-japon
Une balade très apaisante
jardin-ritsurin-pont-takamatsu-japon
Reflets du décor dans l’eau

Percer le mystère des Bonsaïs.

Situé à plus de deux heures de Takamatsu, le jardin que nous avons pu visiter nous a permis de résoudre quelques mystères sur les Bonsaïs. Je ne suis pas particulièrement intéressée par les plantes. J’aime les admirer mais quand il s’agit de m’en occuper c’est une autre histoire ! Et pourtant, je me suis passionnée par la découverte des Bonsaïs, d’apprendre comment le nom Bonsaï était formé, comment il poussait et était entretenu… Je comprends mieux le prix de ces Bonsaïs ! Nous avons pu voir un Bonsaï de 300 ans qui coûtait 466 000 euros, rien que ça. C’était amusant de découvrir des Bonsaïs de différentes formes. Chacun est donc libre de laisser cours à son interprétation.

nakanishi-chinshoen-jardin-bonsai-plus-vieux
Un vieux bonsaï qui vaut de l’or
nakanishi-chinshoen-jardin-bonsai
Plein de petits bonsaïs

Un voyage insolite au Japon.

Prendre de la hauteur sur le pont de Seto.

Arrivée sur le parking du pont, je regarde d’un œil perplexe les personnes arrivant vers nous avec du matériel digne d’une spéléologie. Je suis friande de nouvelles activités donc j’enfile le gilet jaune et le casque qu’on me tend sans commentaires (ou si peu). Harnachée, j’entre dans l’un des piliers du pont. L’ambiance des lieux me fait vraiment penser à de la spéléologie. Notre virée dans l’ascenseur donne l’impression d’une descente dans une mine. Puis, à mesure que nous montons, on dirait que nous entrons dans un sous-marin. En effet, de courtes échelles nous font passer par des trappes. Je comprends alors l’importance du casque quand ma tête percute avec entrain le plafond.

À mi-hauteur du pilier, nous sortons pour traverser une passerelle jusqu’à un autre pilier. Se faisant, nous sommes à hauteur du train qui passe juste en dessous des voitures. La passerelle nous permet d’admirer la mer. Arrivés en haut de l’autre pilier, nous sortons à l’extérieur et sommes récompensés par la magnifique vue que nous avons. Notre emplacement stratégique est idéal pour avoir une vue dégagée sur deux des principales îles du pays : Honshu et Shikoku. Cette activité est vraiment originale et permet de découvrir le Japon d’une toute autre façon.

Si vous avez le vertige ou souffrez de claustrophobie, abstenez-vous de faire cette ascension. Vous risquez de vivre trop de sensations fortes.

pont-de-seto-japon
Je n’assume pas vraiment cette photo

Participer à une cérémonie du feu dans un temple.

Durant notre escale sur Shodoshima, une île authentique où il fait 15°C toute l’année et pleut très rarement, nous avons eu l’occasion de visiter un temple à la fois bouddhique et shintoïste. Nous accédons au lieu sur une petite route de montagne. Il est donc difficile de trouver l’endroit par hasard.

Accueillis par un moine, nous montons les marches jusqu’à un petit temple. Nous faisons un petit détour pour nous diriger vers une statue. Chacun en fait le tour afin d’acquérir de la chance et que plus rien ne puisse nous arriver. Tout cela dans un magnifique décor puisque nous avons vue sur la baie et les montagnes. L’endroit doit être magique au lever ou coucher du soleil.

Puis, nous entrons enfin dans le temple où l’atmosphère spirituelle nous envahit. Nous écrivons chacun un vœu sur un bâton puis la cérémonie du feu commence. Tournés vers l’autel, dos au moine, nous l’écoutons religieusement réciter ses prières. Nous nous retournons à la fin afin de nous recueillir autour du feu. La pièce est chargée en émotions. Ce moment est tout simplement incroyable et intense à vivre.

ceremonie-feu-japon
Depuis ce jour-là j’ai une chance incroyable

Si vous souhaitez à votre tour prendre part à ces expériences, je vous invite à nous contacter.

Vous pouvez également en découvrir plus sur le Japon ici :

Tags : recits de voyagevoyage japon
Laurie

L'auteur Laurie

Passionnée de voyages et par les langues étrangères, j'aime partir à la découverte de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Je tombe amoureuse de l'Asie et plus particulièrement de la Chine et du Japon. Chez Altiplano, je vous partage avec joie nos pépites et bons plans.

Laisser un commentaire