close
Actualité PaysCultureVoyage Thaïlande

C’est bientôt la fête des fantômes en Thaïlande!

voyage-thailande_dan-sai-phi-ta-kon

Le célèbre festival « Phi Ta Khon »

Chaque année en I-San, la commune de Dansai dans la province de Loei organise le festival Phi Ta Khon (la fête des fantômes), une cérémonie traditionnelle unique transmise de génération en génération.
Cette année, les festivités se dérouleront du 27 au 29 juin.

C’est le village de Dansai qui est le théâtre de ces festivités extrêmement populaires et hautes en couleurs qui mêlent célébrations païennes et bouddhiques pour rendre hommage aux esprits protecteurs du village et leur demander qu’une pluie abondante arrose la saison agricole à venir.

Selon la légende, le prince Vessadorn, une réincarnation de Bouddha, avait quitté le village. Après une longue absence, il y revint. Pour fêter son retour et exprimer leur joie, les villageois organisèrent une fête. L’euphorie fut telle que les fantômes se joignirent à la foule pour célébrer le retour du prince.

Cette belle histoire est illustrée par la grande parade de Phi Ta Khon qui accompagne la procession de l’image sacrée de Bouddha. Elle est assurée par de jeunes hommes revêtus de costumes de tissus rayés et colorés représentant les esprits (Phi Ta Khon veut dire fantômes) et portant d’énormes masques sculptés dans des troncs de cocotiers, surmontés d’ouvrages en osier et de panier-bateaux servant habituellement à la cuisson du riz gluant.

Ils portent également des cloches en bois (mak-ka-lang) accrochées à leur cou ou autour de leur taille pour faire du bruit lorsqu’ils se déplacent et dansent. Certains d’entre eux ont une arme symbolique représentant un pénis surdimensionné sculpté dans du bois tendre et orné d’une éclaboussure de peinture rouge sur la pointe. Les personnages portant ces phallus font plein de pitreries pour amuser la foule.

Le cortège se meut en musique effectuant des danses particulières. Il est également de tradition de lancer des fusées de bambou vers le ciel (Bun Bang Fai). Les villageois se réunissent le dernier jour au Wat Ponchai pour écouter les treize sermons du prince Vessandorn récités par les moines.

Le masque de Phi Ta Khon se compose de trois éléments principaux. Le chapeau est constitué d’un « huad » (récipient de bambou tressé traditionnellement utilisé pour cuire du riz gluant à la vapeur) plié pour s’adapter à la tête. La face est fabriquée à partir de feuilles de noix de coco avec de petites ouvertures pour les yeux. Le nez est en bois tendre. Parfois, deux cornes formées de lobes de noix de coco séchées sont également ajoutées. Tous ces différents éléments sont reliés entre eux avant que le masque soit minutieusement peint. Enfin, du tissu est cousu et collé afin d’en couvrir la partie arrière.

Source : Office de Tourisme de Thaïlande

Notre circuit « La Thaïlande autrement » vous emmènera à la découverte de cette région authentique de l’I-San pour participer à ce festival haut en couleurs.

N’hésitez pas à contacter Amandine, spécialiste Thaïlande, pour un devis personnalisé au 04 57 09 80 01.

masque-fantome
Tags : asie juindan saifestival thaïlandefête asiatique juinfête des fantômesphi ta khonprovince de loeiThailandevoyage asievoyage thaïlande
Samuel

L'auteur Samuel

Je me fascine pour le voyage au cours de mes études et je m'installe en Thaïlande pendant plusieurs mois. Je profite de ce point de chute pour explorer le reste de l'Asie du Sud-Est, avant de rejoindre plus tard l'Amérique Latine et la Patagonie.

Laisser un commentaire