close
Cartagena, Colombia

Après la parution d’un article dans le Moka Mag, nous voici dans le magazine Pleiniors afin de découvrir ensemble la Colombie, le pays de l’Eldorado.

Colombie : le top 6 des régions à découvrir.

La Colombie est l’une des plus belles destinations d’Amérique du Sud… Entre Cordillère des Andes, Amazonie, région du café, désert de La Guajira et plages des Caraïbes, découvrez un pays d’une incroyable diversité.

1 – La vallée de Cocora & la région du café.

Armenia, Manizales et Pereira forment le « triangle du café » où, dit-on, est cultivé le meilleur café du monde. Cette région, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, offre des paysages verdoyants et de somptueux panoramas. La vallée de Cocora avec ses immenses palmiers à cire, se parcourt en 4×4, en jeep ou à cheval… à la découverte de petits villages typiques tels que l’emblématique Salento. La région est idéale pour séjourner dans une hacienda et pour visiter une coopérative de café afin de comprendre le processus de transformation depuis la récolte, le tri, la torréfaction… jusqu’à la tasse !

La vallée de Cocora

2- Carthagène et la côte Caraïbes.

Surnommée la perle des Caraïbes, Carthagène séduit par son architecture coloniale, son ambiance tropicale, ses festivals et sa gastronomie. Le Palais de l’Inquisition, le Monastère San Pedro Claver et la Cathédrale Santa Catalina Alejandria sont des lieux historiques incontournables. Depuis Carthagène, il est facile de rejoindre l’île Mucura et son cadre préservé, et de visiter La Boquilla, un village afro-carthaginois où la pêche traditionnelle se pratique encore. Plus à l’est sur la côte, la ville de Santa Marta est un bon point de départ pour un trek dans la Ciudad Perdida et dans le Parc Tayrona à la rencontre de la communauté Kogui. Encore plus à l’est, la région de La Guajira est réputée pour sa quiétude et la beauté de ses paysages semi-désertiques. Ce territoire de la communauté Wayuu, est encore relativement préservé du tourisme.

Les rues de Carthagène

3- Popayán et le Sud précolombien.

Au sud du pays, se trouvent la ville blanche de Popayán et la région de San Agustín. Dans une vallée, au milieu des vignes et des cultures de café et de cannes à sucre, Popayán est l’une des plus belles villes coloniales de Colombie. Sa longue tradition religieuse lui a valu le nom de « Jérusalem d’Amérique Latine ». À quelques heures de route, le village traditionnel de San Agustín se situe au cœur de la grande Cordillère des Andes et à la source du fleuve Magdalena. Son parc archéologique recèle le plus vaste ensemble de monuments et de statuaires funéraires mégalithiques précolombiens. Le cadre naturel exceptionnel de la région est aussi idéal pour pratiquer les sports de plein air : rafting, randonnées, équitation… Au cœur des montagnes, le village indigène Guambiano de Silvia mérite un détour pour son marché artisanal et ses traditions vestimentaires colorées. Enfin, les amateurs de danse feront une escale à Santiago de Cali, capitale de la salsa, réputée pour l’extrême beauté de ses habitantes.

San Agustín

4 – Bogotá et la Cordillère orientale nord.

Un voyage en Colombie commence généralement par la visite de Santa Fe de Bogotá. Centre politique, économique et culturel du pays, la capitale se situe à 2600 mètres d’altitude, au pied de la Cordillère des Andes. Entre le quartier historique de la Candelaria et le quartier chic et festif de la Zona Rosa, Bogotá offre de nombreuses possibilités de sorties, dont un tour spécial de découverte du Street art. Parmi les grands musées de la ville figurent la Fondation Botero et le Musée de l’Or. L’ascension du Cerro Monserrate sera récompensée par une vue imprenable sur Bogotá et ses environs. Une étape à la cathédrale de sel de Zipaquira, la visite des domaines viticoles de la Villa de Leyva, ou encore une randonnée sur le Camino Real menant à Guane permettent de découvrir d’autres points remarquables de la région.

La Candelaria à Bogotá

5 – L’Amazonie.

À l’extrémité sud du pays, le port de Leticia se love au cœur de l’Amazonie. Frontalière avec le Pérou et le Brésil, la petite ville est un excellent point de départ pour une excursion dans la mythique forêt amazonienne : richesse de la faune et exubérance de la flore… La navigation en pirogue sur le fleuve et ses affluents reste le meilleur moyen d’exploration avec une période idéale se situant entre mai et octobre (saison sèche). Dans cette région reculée cohabitent encore quelques communautés à qui il est possible de rendre visite : les Ticunas, les Yaguas, les Huitotos, les Cocamas… Sur place, l’hébergement est possible et va du plus rudimentaire (en maloka) au plus confortable (en lodge). Peut-être terminerez-vous votre séjour par une retraite spirituelle en partageant un moment avec un chaman…

La communauté Tikuna

6 – Medellín et la région de l’Antioquia.

Située à 1 500 m d’altitude et bénéficiant d’un climat idéal, Medellín est la « ville de l’éternel printemps » et la ville la plus prospère de Colombie. C´est aussi un centre universitaire important. Le musée d’Antioquia a réservé un étage entier aux œuvres du sculpteur Botero, natif de Medellín. À voir également, le quartier Poblado, lieu de fondation de la ville, réputé pour sa vie nocturne. Aux environs de Medellín, l’ancienne capitale du département, Santa Fe de Antioquia est un véritable bijou architectural de l’art colonial. Quant à la région du lac de Guatapé, elle représente une étape reposante grâce à son cadre verdoyant et ses somptueuses lagunes.

La région de Guatape
Tags : carthageneTOP 10vallée de cocoravoyage colombie
Samuel

L'auteur Samuel

Depuis tout jeune, je me fascine pour les voyages et la culture latine. Je m’installe au Mexique puis en Argentine pendant plusieurs mois. J’en profite également pour découvrir la Colombie. L’Amérique Latine est selon moi une terre riche de découvertes et de surprises que j’aime partager avec vous.

Laisser un commentaire