close
Hélène_bassedef

Suivez Hélène durant son voyage au Laos.

Amateurs de destinations insolites, venez partager mon dernier voyage au Laos, à la découverte du « Royaume du million d’éléphants ».

Destination encore préservée, le Laos offre les images d’une Asie éternelle, entre rizières, pics karstiques et traditions millénaires…

J’ai consacré ce voyage à la découverte du nord du pays. Des montagnes verdoyantes de Luang Nam Tha au charme des rues de Luang Prabang, en passant par les falaises impressionnantes de Muang Ngoi, les rizières, les minorités ethniques et leurs modes de vies…

Je débute mon périple dans le nord de la Thaïlande.

L’aéroport de Chiang Rai se trouve aux portes du Laos. De là, je pars sur les petites routes de montagne jusqu’à Luang Nam Tha, petite ville aux confins du pays. Déjà, sur la route, le panorama est époustouflant !

J’ai adoré réaliser un trek de 2 jours à travers la belle réserve de Nam Tha et dormir dans une communauté locale, où l’accueil a été très chaleureux.
Nous avons dormi chez le chef du village, au cœur de la réserve. Seuls étrangers sur place, nous avons découvert un mode de vie ancestral : maison en bois, douche commune extérieure, vêtement traditionnel…
Le soir, les habitants ont défilé chez le chef pour se retrouver. Après une journée de travail, les gens aiment sortir et parler, jusqu’à assez tard… Et les jeunes viennent ici bien habillés pour se rencontrer et se séduire.
On a même découvert qu’il existe des petites maisons spéciales pour célibataires dans le village. Ainsi ce sont de toutes petites cabanes très haut perchées, pour leur permettre de faire connaissance… Ingénieux !

Au coeur du village de Ban Nam Yang...
Au coeur de la réserve de Nam Tha…

Une belle expérience, si l’on oublie les quelques sangsues qui se sont invitées pendant notre randonnée le deuxième jour. Une note exotique dont on se passerait volontiers !
Pour les plus aventureux, il est possible de louer une moto à Luang Nam Tha et de partir sillonner la réserve jusqu’au village de Muang Sing. Je m’y suis essayée et c’est une très chouette expérience si l’on n’a pas peur de passer la journée sur une moto !

Le Laos regorge de trésors que l’on peut découvrir au fil de l’eau…

Le coup de cœur de mon voyage se trouve à 3h de bateau sur la rivière Nam Ou, accessible uniquement par bateau : le village de Muang Ngoi.

Moines dans les rues du village de Muang Ngoi.
Moines dans les rues du village de Muang Ngoi.

Au départ de Muang Khoua, le bateau descend lentement la rivière, ce qui permet d’observer la vie sur les rives. Peu à peu les falaises karstiques se découpent sur un paysage luxuriant, à couper le souffle !
Muang Ngoi, c’est la douceur de vivre, ses petites rues en terre, ses paysages immenses. Ainsi que entre les rizières et pics karstiques, de belles balades en perspective…

Il existe de nombreuses possibilités de découvrir le Laos par bateau. Le Mékong notamment offre de belles croisières au nord et au sud du pays !
C’est un moyen de transport encore très utilisé dans certaines régions du Laos, parfois le seul possible.

Une chose importante à savoir pour découvrir cette partie du Laos, les hébergements sont assez sommaires (petites guesthouses simples et rustiques). Mais c’est la garantie de lieux préservés et de rencontres authentiques. Avis aux amateurs de découvertes « hors des sentiers battus » !

Me voilà déjà à Luang Prabang, le temps file…

S’il est une ville où l’on peut se poser, quelques soit les critères de confort et les envies de découvertes, c’est donc ici !
Il y en a pour tous les goûts : ville coloniale charmante et classée à l’Unesco. Elle ravira les amoureux de culture qui souhaite reposer leurs gambettes et remplir leurs têtes d’histoires et légendes… Les aventuriers pourront continuer leur périple en allant au plus près des éléphants, sur un vélo à travers la campagne… Les familles prendront plaisir à flâner dans la ville près de son marché de nuit ou à se baigner alors dans les superbes chutes de Kuangsi ou Tad Sae.

Zoom sur les chutes de Kuangsi...
Zoom sur les chutes de Kuangsi…

Les lève-tôt pourront observer un spectacle curieux et étonnant : la quête des moines. Une tradition millénaire que l’on observe que dans peu d’endroits et à Luang Prabang le défilé de robes safran vaut de sacrifier quelques heures de sommeil … Mais pour ceux préfèrent éviter le réveil difficile, sachez que vous croiserez des moines bouddhistes tout au long de votre voyage.

Il est déjà temps de rejoindre Vientiane

Je choisis de faire d’abord un arrêt à Vang Vieng, dont j’ai entendu parler plutôt pour ses fiestas endiablées que pour ses beautés naturelles, mais je compte bien aller me faire ma propre idée !
Il faut déjà souligner que la route entre Luang Prabang et Vang Vieng mérite le détour, pour celui qui n’est pas malade en voiture (sinon le trajet peut sembler interminable). Les pauses photos vous permettront toutefois de récupérer un peu entre deux virages…
Vang Vieng est un enchaînement de bars, avec leurs néons vieillis mais que les fêtards semblent avoir déserté depuis quelques temps… En effet, des mesures ont été prises par le gouvernement laotien pour permettre aux habitants de Vang Vieng de retrouver leur tranquillité loin du brouhaha et des substances illicites… Si la ville est encore marquée par ce passé récent, les environs méritent vraiment le détour : à vélo, à moto ou en montgolfière, les paysages karstiques, grottes et lagons qui composent le paysage autour de Vang Vieng lui promettent un avenir écotouristique serein. En attendant, si vous n’avez pas envie de séjourner dans la ville même, de charmant lodges et hôtels se trouvent dans la campagne environnante !

Les statues Boudhha à l'intérieur d'une des nombreuses grottes de la région de Luang Prabang.
Statues Boudhha à l’intérieur d’une des nombreuses grottes de la région.

Vientiane , quant à elle, n’est pas incontournable, j’y ai fait un bref arrêt avant de prendre le train pour Bangkok. Petit clin d’œil au parc des bouddhas proche de Vientiane, kitsch mais sympa !

En bref…

Insolite, spirituel et hors du temps, voici trois adjectifs qui décrivent bien le Laos, destination loin des sentiers touristiques connus.
On peut y voyager toute l’année, en sachant que les mois d’été reçoivent la mousson (averses ponctuelles et de courte durée). Les mois d’avril et mai sont les plus chauds, à éviter donc!

Quel régal de s’aventurer alors sur cette terre authentique et peu connue. De se laisser ainsi cueillir par ses beautés inattendues, bercée par une ambiance locale chaleureuse et nonchalante.
Il me reste encore à découvrir le sud du pays : Pakse et les 4000 îles. A bientôt alors pour de nouvelles aventures !

Découvrez le climat et la meilleure saison pour partir au Laos ainsi que nos circuits sur-mesure.

Tags : recits de voyageVientanevoyage laos
Hélène

L'auteur Hélène

Le Mexique, où j’ai vécu 3 ans, est très vite devenu mon pays d’adoption ! Cela fait plus de 15 ans que je baroude dans toute l’Amérique Centrale pour y dénicher de nouvelles pépites. C'est un plaisir de partager ma passion aujourd'hui sur ce blog.

4 Commentaires

  1. Super votre blog, c’est très intéressant ..!., vous m’avez décidé pour mon voyage, ce sera le Laos..!.
    Je décolle le 10 janvier 2017 et j’arrive à Bangkok, puis train de nuit vers chiang mai, puis Birmanie et Laos.

    Je mettrais des photos sur mon face book.

Laisser un commentaire