close

Amérique du Nord

Amérique du NordVoyage culturelVoyage Etats-Unis

Du Québec à New York, un voyage à la découverte des villes de l’Est

jardin Montréal

Comme décrit lors de mon précédent récit, je refais un voyage avec mon groupe de la région de Charente-Maritime.
Ce voyage nous a permis de traverser les villes construites au début de l’ère coloniale. On retrouve ainsi : Montréal, la cité alliant joyeusement l’anglais et le français, l’ancien et le moderne ; Toronto, dynamique cité au bord du lac Ontario ; Québec la romantique et enfin New York, l’insaisissable, la ville en perpétuelle mutation !

Québec et l’île d’Orléans

Le voyage commence par la ville de Québec, classée à l’UNESCO, une ville à taille humaine idéalement située au bord du fleuve Saint Laurent. La ville de Québec est souvent considérée comme une partie de la France en Amérique du Nord. La partie basse est un quartier très attachant avec des ruelles étroites bordées de maisons, rappelant l’ouest de la France. La ville haute est symbolisée par le château Frontenac (prestigieux hôtel qui domine la ville et le fleuve), la Citadelle, le Parlement et la terrasse Dufferin qui offre une vue extraordinaire sur le Saint Laurent.

Ensuite, nous avons longé le fleuve Saint Laurent pour découvrir la poétique Ile d’Orléans, où se trouvent les plus anciennes familles du Québec. L’île a gardé ses maisons traditionnelles et sa vocation agricole avec la production de pommes et de fraises. Un arrêt dans une Cidrerie et son verger nous permet ainsi de découvrir tous les produits dérivés du cidre.

Notre journée s’achève alors par un dîner dans une typique Cabane à sucre. En hiver, les Canadiens ont par habitude de dîner dans cet endroit, c’est une soirée très festive, avec des bons plats faits maison et la dégustation de la tire d’érable.

Tadoussac

Tadoussac © Mariana

Notre voyage continue vers le Nord de la Province du Québec vers la Malbaie. Les “montagnes” tombent directement dans le fleuve, donnant ainsi un panorama très varié et accidenté. À la période de notre voyage (l’automne) les érables avait déjà des nuances de couleurs allant du jaune au rouge. Arrivé à Tadoussac, c’est l’un des premiers comptoirs de fourrures du Canada. D’ici, nous partons pour une croisière d’observation des baleines. Nous avons eu de la chance, en fin de voyage les baleines ont fait le show (sauts, pirouettes) et pour finir nous avons croisé un banc de belugas (baleine blanche).

Ferme bisonnière

Ferme La Bisonnière – © Mariana

Aujourd’hui c’est la journée de la découverte de la ferme de bisons. Le bison est le plus grand mammifère terrestre d’Amérique. Il peut en effet atteindre trois mètres de long ! Nous avons découvert l’histoire de cet animal imposant et avons pu l’admirer de très près dans les pâturages. Bien entendu, pour les courageux, le repas est servi à la ferme et au menu : ragout de bison. C’est très agréable à manger, pas fort et très bien préparé par la famille.

Montréal et Ottawa

Parlement – © Mariana

Notre itinéraire se poursuit vers Montréal, née sur une île, au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Outaouais. Seconde plus grande ville du pays, elle conserve son identité québécoise-francophone et demeure une ville à taille humaine où il fait bon vivre.

Nous visitons cette ville aux multiples visages et pleine de charme, à commencer par la Basilique Notre Dame. Ensuite, le tour continue vers le quartier du Vieux Port, en bordure du fleuve St Laurent. Passage par le marché Bonsecours, premier marché couvert de Montréal, ainsi que la Place Jacques Cartier où trône l’hôtel de ville. Puis, nous prenons la route pour Ottawa, capitale fédérale du Canada. Ottawa est la ville cosmopolite du Canada. On y fête les grandes manifestations nationales, et surtout on y retrouve l’histoire du Canada. Ville discrète et tranquille, Ottawa, a de très nombreux sites historiques et des attractions culturelles majeures. On peut notamment citer le Musée canadien de l’histoire où la culture indigène est à l’honneur.

Mille Iles et Toronto

Mille Iles – © pixabay

Ce matin, nous embarquons pour une croisière dans les Mille Iles. Une multitude d’îles et d’îlots, habités ou non, forment un véritable labyrinthe dans un décor paisible, autrefois occupé par des tribus indiennes. C’est ici le cœur des véritables paysages du Canada de l’Est : la forêt et les lacs, innombrables que parcouraient les trappeurs et les premiers colons. Notre voyage continue vers Toronto, principale ville de l’Ontario à l’allure moderne et cosmopolite. Toronto semble parfois hors norme et austère avec d’imposants bâtiments. Mais, au détour des rues, subsistent de charmantes maisons victoriennes et surtout des quartiers très vivants : quartier chinois de Dundas Street, quartier italien de Clair Street entre autres.

Niagara on the Lake et Niagara Falls

Niagara on the Lake – © Mariana

Route vers le village de Niagara on the Lake, c’est une petite ville charmante du côté canadien où ils ont su préserver cette l’ambiance vieille Angleterre. La rue principale est bordée de maisons du 19e siècle, transformées en petites boutiques au charme incomparable. En chemin, nous avons fait halte dans un vignoble pour déguster le vin de glace et découvrir son processus de fabrication. Notre route se poursuit jusqu’à Niagara, la « capitale des Voyages de noces ».
Nous avons eu l’opportunité de nous approcher des chutes lors d’un court trajet en bateau. C’est dans un bruit fracassant que d’impressionnantes masses d’eau font une chute de 54m. Les terrasses d’observation, balayées par les embruns, dominent la chute principale large de 675 mètres ! Une vue panoramique depuis l’hôtel Crowe Plaza Fallsview pendant votre déjeuner ou le survol en hélicoptère sont aussi d’autres moyens de découvrir les chutes.

Welcome to USA – Pennsylvanie

Pays Amish – © unsplash

C’est ici que nous finissons notre voyage au Canada et nous passons la frontière américaine, direction l’état de Pennsylvanie. Magnifique région boisée avec 8 500 km2 de forêts et une importante faune (faisans, aigles, chevreuils, cerfs). Elle a également la réputation d’être un havre de paix, notamment pour les différentes communautés religieuses. Elle a accueilli, entre autres, les Quakers, Mennonites et Moraves, fuyant leur pays natal ainsi que les Amish, qui furent persécutés en Europe.

Nous visitons ainsi le Pays Amish, un territoire où les descendants des réfugiés anabaptistes et mennonites ont continué à vivre de façon traditionnelle depuis le 18ème siècle. Ils obéissent à une règle stricte qui est le refus du progrès pour s’éloigner de toute distraction et garantir une vie simple faite de prière et de travail. Il est aisé de reconnaitre les membres de la communauté, par leurs vêtements sobres, les coiffes des femmes et les chapeaux des hommes.

Washington

Mémorial Abraham Lincoln – © Mariana

Nous arrivons à Washington, capitale fédérale des Etats-Unis. Elle porte le nom du premier président, le père fondateur des Etats-Unis, Monsieur Georges Washington. Visite du cimetière d’Arlington, créé après la guerre de Sécession, c’est ici que reposent les héros américains des navettes Challenger et Columbia, ainsi que John Fitzgerald Kennedy et sa famille. J’ai eu un coup de cœur pour cette ville, où la culture est à portée de tous, les musées sont en majorité tous gratuits et les allées arborées et immenses invitent à prendre votre temps. Nous avons ainsi visité à pied la ville du Capitole, centre démocratique et centre géographique, à l’Obélisque. En chemin, nous sommes passés par le Mémorial Thomas Jefferson, le Mémorial dédié à Abraham Lincoln, ainsi que le musée de l’Air et de l’Espace. Notre promenade se termine par la visite extérieure de la Maison Blanche et ses jardins.

The Big Apple – New York

Time Square – @pixabay

Avant de quitter Washington pour New York, nous avons fait un arrêt au Martin Luther King Memorial, situé à l’extérieur de la ville. Passage par Philadelphie qui fut le lieu tourmenté de la Déclaration d’Indépendance. Découverte, entre autres, du Hall de l’Indépendance et de la Cloche de la Liberté. Nous arrivons en fin de journée à New York, une des premières terres découvertes au début du 17ème siècle par Henry Hudson. Il jette l’ancre en 1609 à l’embouchure du fleuve Hudson, emplacement de l’actuelle New York. En 1628, Peter Minuit achète l’île de Manhattan aux Indiens pour une somme dérisoire. Bien que New York ne joue pas un rôle essentiel dans l’accession à l’Indépendance, le site fut l’un des premiers à se développer et à devenir un pôle économique majeur grâce à son port. Plus tard, il sera l’une des portes d’entrée pour des millions d’immigrants.

New York – Harlem et Central Park

Central Park – © Unsplash

Découverte du quartier de Harlem, longtemps habité par des immigrants européens. En 1900, les premières familles africaines emménagèrent dans ce qui allait devenir l’une des plus célèbres communautés de couleurs des Etats-Unis. Aujourd’hui, le quartier est en plein essor, la principale artère du nouveau Harlem (120th Street) et les élégantes demeures de grès ont été entièrement remises à neuf.

Nous assistons à un concert de Gospel et revenons à Manhattan pour une promenade à pied dans Central Park. Le gigantesque poumon vert, paradis des joggers et des écureuils. Nous continuons la visite par Time Square, Rockefeller Center, Trump Tower, la Cathédrale St Patrick pour finir par une vue imprenable depuis le Empire State Building,

New York – Statue de la Liberté

Statue de la Liberté – © Pixabay

Notre voyage s’achève par une journée ensoleillée vers l’inoubliable Statue de la Liberté et Ellis Island. C’est assez impressionnant de voir cette imposante statue et découvrir l’histoire de l’immigration américaine. Avant notre départ pour l’aéroport, nous avons pu faire un arrêt à Chinatown et au Mémorial du 11 septembre.

Afin de mieux m’imprégner dans l’ambiance de la ville, je suis restée quelques jours supplémentaires à New York. Je pourrai vous raconter mes astuces lors d’un prochain carnet de voyage 😉

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les Etats-Unis, vous pouvez lire :
Les Etats-Unis hors des sentiers battus.
Les coups de cœur d’Alice aux Etats-Unis.
Et si vous souhaitez qu’on vous organise un voyage sur-mesure en Amérique du Nord, contactez-nous !

Lire la suite
Nos spécialistesVoyage Etats-Unis

Un voyage au cœur de l’Ouest américain

Las_Vegas_attraction-building-city-hotel-415999_pexels

Les Etats-Unis… un pays qui fait rêver !
Ma première expérience fut l’aéroport de Newark en 2001 (eh oui, pas très glamour dit comme ça !), je suis restée pendant 20h sans possibilité de sortie (visa de transit uniquement). Un premier contact pas très concluant !
Puis, les années ont passé et en 2018 j’ai eu l’opportunité d’accompagner un groupe pour un voyage sur l’Ouest américain. J’allais enfin pouvoir changer ma première impression de ce beau pays.
Je vous invite donc à partir en voyage avec moi, prêt ? Allons-y !

LOS ANGELES, ville des stars

Hollywood à Los Angeles, Etats-Unis

Los Angeles – © pixabay

Nous découvrons cette mégalopole de la Côte Ouest des USA. Hollywood avec son fameux Sunset Boulevard et ses affiches lumineuses à la gloire de l’industrie du disque ; ainsi que Beverly Hills, où résident les acteurs et producteurs de cinéma.

Un retour à l’enfance avec la visite des Studios Universal qui vous emmène au cœur de films qui ont fait l’histoire du cinéma : King Kong, Psychose ou Les Dents de la Mer… Nous avons d’ailleurs eu la possibilité de voir plusieurs attractions dans les coulisses des tournages de films ….

Notre visite de l’Ouest américain continue, cap vers les communautés balnéaires de Marina Del Rey, Venice Beach et Santa Monica.
Le soir, nous avons diné au restaurant de Forest Gump, le célèbre Bubba Gump (une bonne expérience).

CALICO et LE FAR WEST, décors de Western

Calico, ville fantôme des Etats-Unis

Calico © Boucard

Après une courte visite du centre de Los Angeles (les derniers vestiges d’un centre colonial – Pueblo), nous avons fait route vers Calico, un village fantôme fondé en 1881 à la suite de la découverte d’argent dans la montagne, au coeur de l’Ouest américain.
Dix ans plus tard, le cours de l’argent s’effondra et la ville se vida alors de ses habitants pour devenir une véritable ville fantôme. Restaurée en 1950, la grande rue de cette bourgade vous replonge dans des décors dignes des plus grands films de Western, relatant la ruée vers l’or.
Avec ses saloons, ses maisons, son école, son église et même sa prison et son bureau de shérif, c’est un vrai retour dans le temps ! Nous avons traversée le désert de Mojave pour faire un court arrêt au Bagdad Café (personnellement sans grand intérêt).

Grandiose décor de l’Ouest américain : GRAND CANYON

Grand Canyon aux Etats-Unis

Grand Canyon – © Alan Carrillo

Nous avons pris un tronçon de la mythique route 66 pour arriver au Grand Canyon. Un labyrinthe entier de canyons, de fissures et de gorges érodées dans la roche avec des buttes peu communes, des mesas et des éperons rocheux disposées entre eux. Les couches sédimentaires multicolores exposées prennent des nuances variables suivant l’angle du soleil et les jeux d’ombre changeant au fil du jour.
L’expérience la plus impressionnante a été cependant le survol en hélicoptère, je vous le conseille vivement ! En effet, c’est magique de découvrir le Grand Canyon vu du ciel, une expérience inoubliable dans l’Ouest américain.

MONUMENT VALLEY et ANTELOPE CANYON

Monument Valley

Monument Valley – © mariana

Nous arrivons au pays des Navajos, à l’entrée de Monument Valley nous sommes plongées dans un décor fabuleux digne d’un pure Western. Les films de John Wayne me sont revenus à la tête ainsi que mon grand-père qui adorait cette époque, j’ai enfin découvert ce paysage de carte postale.

Notre voyage dans l’Ouest américain continue vers Antelope Canyon, ses falaises creusées par le vent au fil des années, donnent une palette de couleur allant de l’ocre à l’orange. C’était donc une très belle découverte, mais un conseil : c’est une attraction très touristique, il faut donc bien choisir ses horaires afin d’éviter la foule.

BRYCE CANYON et LAS VEGAS

Bryce Canyon, Ouest américain

Bryce Canyon

Nous avons pris la route en direction de Las Vegas et avant d’y arriver faisons halte à Bryce Canyon.
Une suite d’amphithéâtres avec des colonnes rocheuses, piliers et tunnels en grès rouge s’offre à nous. C’est alors un des plus beau parc de notre parcours. Pour bien profiter des nuances de couleurs et des formes nous l’avons fait au lever du soleil : spectacle grandiose garantie !
Nous sommes arrivés à Las Vegas la nuit et notre hôtel était situé dans le vieux Vegas. Ainsi l’avantage est d’être plus proche de la Freemont Street où, le soir, un spectacle gratuit a lieu. De plus, c’est une zone assez tranquille bien qu’éloignée de Strip (la rue principale de Vegas).

VALLÉE DU FEU et SOIRÉE CIRQUE DU SOLEIL

La Vallée du Feu, est un site idéal pour les amoureux de la nature dans ce coin de désert. En effet, un amalgame impressionnant de sculptures de sable pétrifié, forme une chaîne de montagnes rouges comme le feu.
Cet espace phénoménal sillonné de sentiers a servi de décor à plusieurs épisodes de Star Trek. Les Amérindiens y ont alors laissé des vestiges et des pétroglyphes.

Le soir, nous avons assisté au spectacle du Cirque du Soleil « Mystère », ça été une expérience formidable ! Puis, nous avons fait un tour de nuit dans les rues de Las Vegas, en s’arrêtant devant le Bellagio afin d’admirer les fontaines et son jeu de lumière.

VALLÉE DE LA MORT

Death Valley – © mariana

C’était l’étape la plus longue de notre voyage, 600km de route. Nous nous sommes arrêtés pour voir les dunes de sable de la Vallée dans une chaleur torride (nous étions en septembre et le thermomètre avoisinait les 45°C !).
La visite fut malheureusement courte compte tenu du nombre de kilomètres à parcourir.

FRESNO (Séquoia Parc)

Parc de séquoias, Etats-Unis

Sequoia Park – © mariana

Changement de décor pour la découverte toute en fraicheur du Sequoia National Park, situé au beau milieu de la Californie. Ce parc connu pour la concentration importante de séquoias géants abrite aussi la plus haute montagne des Etats-Unis hors Alaska, le Mont Whitney qui culmine à 4 418m.
Le site, situé à 2 000m d’altitude, permet de faire une balade dans une forêt de séquoias géants pour accéder aux célèbres arbres de la nation américaine qui portent le nom d’anciens grands généraux américains, dont le General Sherman Tree (84m d’hauteur).
Ensuite, nous avons pique-niqué dans le parc au bord d’un lac, un vrai moment de détente pour profiter de cette nature.

MODESTO (Yosemite Park)

Yosemite Etats-Unis

Yosemite Park

Un des plus célèbres parcs des Etats-Unis, le Yosemite National Park mérite plusieurs jours de visites.
En une journée, nous avons réussi à découvrir un condensé de ce parc.
Un paysages alpin où abondent torrents et chutes d’eau (débit réduit si été chaud et aride). Ses décors sont grandioses, dominés par les grands monolithes de granite gris qui attirent les grimpeurs du monde entier. Tous ses sentiers plongent vers la Yosemite Valley, où serpente la rivière Merced, largement creusée par le lent passage des glaciers. Nous nous sommes alors arrêtés face à la falaise El Capitan pour voir évoluer les grimpeur courageux.
Le soir, halte à la Vallée de Sonoma, connue pour ses domaines viticoles

SAN FRANCISCO

Golden Gate Bridge – San Francisco

Matinée découverte des domaines viticoles de la Vallée de Napa et Sonoma.
Ainsi, au programme, balade dans les vignes et dégustation au domaine.
Avant d’arriver sur San Francisco, on visite le petit village de Sausalito. Ancien village de pêcheurs aves ses rues étroites et une vue imprenable sur la Baie de San Francisco. Le passage sur le Golden Gate Bridge se fait malheureusement dans le brouillard…

Découverte de la ville en cable car (tramway), transport mythique de San Francisco, direction le quartier des affaires. Passage par l’Union Square et Embarcadero. Nous avons pu observer de loin Lombard Street, petite rue appelée «la rue la plus sinueuse du monde». Ainsi que Alcatraz, les Twin Peaks, les quartiers résidentiels comme Nob Hill ou Pacific Heights. Puis, à pied, nous avons visité Chinatown, Little Italy, jusqu’au Pier 39.
Fisherman’s Wharf, est l’une des attractions touristiques les plus populaires de San Francisco. Sur place, une escouade d’otarie vit la plupart de l’année. En fin de journée, on part pour le Parc de la Golden Gate Bridge.
Le soleil a finalement fait son apparition et nous avons eu une vue magnifique sur le pont et sa baie.

MONTEREY ET CARMEL

Pour notre dernier jour, nous avons visité la côte Pacifique avec les villages de Monterey et Carmel.

Carmel, Etats-Unis

Carmel – © Martinetti

Le village de Monterrey est un magnifique site de sable, cyprès et rochers. C’est un des lieux favoris de nombreux peintres et poètes américains et européens.
Son port de pêche et la fameuse Cannery Row (rue des sardines) ont été rendus célèbres par Steinbeck. Pour rejoindre Carmel, nous prenons donc la route panoramique 17-Mile Drive. La route serpente à travers Pacific Grove et les luxueuses villas de Pebble Beach.
La baie de Monterey est le plus grand sanctuaire marin des Etats-Unis. Le littoral est majestueux, la faune et la flore marine est très riche. Il est possible de trouver des forêts de kelp, des loutres de mer, des phoques, des otaries, des éléphants de mer, des dauphins et des baleines grises. Nous nous sommes arrêtés à Seal & Bird Rocks où vivent pélicans, cormorans, phoques et otaries.
Carmel, est une cité charmante, aux maisons basses, aux jardins fleuris, aux ruelles étroites, à flanc de colline. Ses lampadaires, panneaux de rue, feux tricolores sont restés tels qu’il y a 50 ans. De 1986 à 1988, son maire était Clint Eastwood. Ce nom vous dit quelque chose ? Le soir, un dîner accompagné d’un concert de Jazz a clôturé notre voyage.

Nous gardons tous un très bon souvenir du voyage.

Prochaine destination le Canada et les USA ! Si vous souhaitez que nous vous organisons un voyage aux Etats-Unis, contactez-nous !
Ces articles pourraient également vous intéresser :
Les Etats-Unis hors des sentiers battus.
Les coups de cœur d’Alice aux Etats-Unis.

Lire la suite
Voyage Etats-UnisVoyage nature

Les coups de cœur d’Alice aux États-Unis

rectangle_zion_3

Les Etats-Unis… ce grand pays aux 52 états regorge de merveilles à découvrir grâce à sa diversité de climats et sa superficie. Tellement d’endroits à découvrir, et pas forcément le temps de tout faire… c’est pourquoi je livre mes coups de cœur aux Etats-Unis.

C’est à bord de mon van que je sillonne ces terres durant 3 mois avec mon compagnon. Je ne savais pas encore à l’époque ce qui m’attendais mais je ne fus pas déçue du voyage. Débuter par l’état de Washington, pour arriver en Californie, puis traverser le pays jusqu’en Floride par l’Utah, le Texas, la Louisiane… J’ai ainsi fini ce périple par la côte Est et ses villes impressionnantes.

Mes coups de cœur aux Etats-Unis

Qu’il est difficile de choisir parmi toutes les beautés qu’offre ce pays de Géant. Et pourtant, on a toujours nos coups de cœur suite aux moments vécus et surtout à l’endroit en lui-même.

Voici donc le top 8 des endroits que j’ai préférés :

Monument Valley

Un classique, devenu célèbre dans les années 40 suite aux films de Western à la frontière de l’Arizona et l’Utah, il en reste néanmoins un incontournable selon moi. 

Monument Valley aux Etats-Unis

La Valley Drive – © alice

Vous pourrez explorer cette vallée à bord de votre voiture ou à dos de cheval, si vous souhaitez revivre l’époque de la ruée vers l’or. Suivez la Valley Drive qui vous fait serpenter entre les mesas et les buttes, dans ces magnifiques formations rocheuses de grès rouge.
Ce site se trouve dans la réserve des Navajos, une tribu indienne, que vous pourrez découvrir notamment à travers leur artisanat. 
J’ai adoré arriver en fin de journée et apercevoir ces grandes buttes. qui vous sautent aux yeux, tout en profitant du coucher de soleil… Un souvenir qui vous marque à jamais !
Des visites plus poussées sont possibles pour sortir des sentiers battus. Vous êtes alors accompagné par un guide Navajos à bord d’un pick up.

Crater Lake

Un endroit peu connu car hors des sentiers battus, mais qui vaut la peine d’être découvert.

Coup de cœur aux Etats-Unis : Crater Lake

Crater Lake au mois de mai – © alice

Ce lac de cratère se situe dans l’état de l’Oregon (au-dessus de la Californie). Il est le plus profond des Etats-Unis et fait partie des parcs nationaux.
On doit son existence grâce au mont Mazama, un ancien volcan de la chaîne des Cascades (Cascade Range). L’éruption a provoqué ainsi la formation du lac, il y a environ 7 700 ans.
Pour découvrir ce lieu vous allez emprunter une route qui grimpe sur le volcan à travers les sapins. Elle vous mène jusqu’à ce cercle d’eau d’un bleu magique. En effet, l’eau est tellement claire et pure que l’on peut voir jusqu’à 30m de profondeur.
Vous pourrez réaliser une balade autour du lac à pied ou en voiture. Pour apprécier ces couleurs vous pouvez alors réaliser un tour en bateau avec un guide. Il vous expliquera l’histoire du site et les légendes amérindiennes.
Attention l’hiver les routes peuvent être fermées à cause de la neige. La neige est souvent présente tout au long de l’année vue son altitude.

Zion

Il se situe dans l’état de l’Utah, ou d’autres merveilles sont à découvrir. Mais c’est ce parc national qui a retenu toute mon attention ! Et pour cause l’endroit parfait pour les amoureux de la randonné et de la nature !

Coup de cœur aux Etats-Unis : Zion

Arrivée à Angel’s Landing – © alice

C’est une aventure à l’Indiana Jones qui vous attend : entre falaises abruptes, écrins de verdure, roches orangées et rivière rafraîchissante… on ne se lasse pas de ce lieu.
Pour préserver sa faune et sa flore, les voitures sont laissées à l’entrée du parc. Vous devrez utiliser les navettes gratuites pour vous déplacer d’un point à l’autre. Selon la période, il peut y avoir beaucoup de monde.

Le paradis des randonnées

J’ai pu réaliser la fameuse randonnée d’Angels Landing, qui vous emmène sur un sommet avec une vue splendide sur le parc. Celle-ci peut vous donner des sueurs froides, elle vous fait longer une falaise raide pour y arriver.
Avis à ceux qui ont le vertige vous pourrez vous arrêter avant. Et ainsi profiter tout autant du spectacle qui s’offre à vous en compagnie des tamias (petits écureuils rayés).

L’autre randonnée que j’ai beaucoup aimée est celle des Narrows. Très connue elle aussi ; pour éviter le monde, essayez de partir le plus tôt possible.
Une expérience insolite, puisque vous réaliserez ce parcours les pieds dans l’eau, le long de la rivière Virgin. Plus vous vous éloignerez du point de départ et moins vous croiserez de personnes. Déambulez dans ce canyon aux couleurs incroyables.
Vous pouvez soit faire un aller-retour, soit prévoir la randonnée de 12km sur 2 jours. Mais dans ce cas, il faudra prévoir une nuit sur place.
Il faut se munir de bonnes chaussures et d’un bâton pour trouver votre équilibre, ce parcours est déconseillé aux chevilles fragiles.

Ce parc offre beaucoup d’autres beautés à observer entre lacs, cascades, grottes… Il est agréable d’y passer au moins deux jours pour en profiter pleinement.

Le Lac Martin et ses bayous

Situé au cœur de la Louisiane, à l’Ouest du fleuve Mississippi, c’est l’endroit où j’ai vu mes premiers alligators… Ce swamp, un marais avec une végétation importante, est connue grâce à sa faune et sa flore variée. Pourtant il n’y a pas beaucoup de monde, ce qui est très appréciable et nous permet de profiter tranquillement de cet endroit paisible.

Lac Martin : coup de cœur aux Etats-Unis

Le lac Martin et ses alligators – © alice

La meilleure option pour le découvrir est de faire un tour en bateau avec un guide local (l’accent cajuns est très prononcé, il faudra être bien attentif pour tout comprendre). Vous avez la possibilité de le faire avec un guide parlant français.
Naviguez autour de ce lac sauvage dans les cyprès recouverts de mousses espagnoles et découvrez ce refuge pour beaucoup d’oiseaux : hérons bleus, ibis blancs, chouettes rayés… mais aussi autres animaux comme les alligators, tortues…
Une expérience à ne pas manquer si vous prévoyez un voyage dans le sud des Etats-Unis !

New York

La grosse pomme… un coup de cœur pour une ville que l’on a plus besoin de présenter.
Après avoir vu beaucoup de grandes villes dans ce pays, c’est celle qui m’a le plus marquée ! Et pourtant c’est celle que l’on connait le mieux, grâce à tous les films qui s’y tournent, mais rien n’y fait, New York est juste incroyable.
Ses buildings plus haut que le ciel, ses musées et théâtres magiques, son énorme parc verdoyant, ses lieux mythiques, ses quartiers authentiques… c’est une ville vivante, où tous les curieux sont satisfaits de leur visite selon leur centre d’intérêt.

J’ai adoré faire du vélo dans Central Park, goûter plein de spécialités au Chelsea Market, visiter la statue de la Liberté, Ellis Island et son musée riche en histoire, allez voir une comédie musicale sur Broadway, flâner dans Green Village, découvrir la vue depuis l’Empire State Building, me promener sur le pont de Brooklyn…
Vous l’aurez compris, New York est donc un vrai voyage en soi, qui mérite plusieurs jours sur place pour découvrir les endroits qui vous font envie.

La vallée de la mort

Ce parc national est situé à la frontière entre la Californie et le Nevada, un endroit qui par son nom ne fait pas très envie, mais pourtant il y en a des merveilles à découvrir.
Entre désert de sel, dunes de sables et canyons arides, Death Valley est atypique et saura vous surprendre !
Empruntez alors une longue route à perte de vue qui se noie dans ce désert, c’est en explorant ces paysages qu’on prend conscience de la grandeur de ce parc et du pays par la même occasion.

L’immensité de Death Valley – © alice

Un désert intriguant

Nous avons traversé ce parc et j’ai particulièrement apprécié Dante’s View. Ce point de vue surplombe une partie de la vallée en nous permettant d’observer le point le plus bas des Etats-Unis (Badwater, -86m en dessous de la mer) et le mont le plus haut du parc juste en face, Telescope Peak. Zabriskie Point est également un autre belvédère incroyable, avec un panorama sur de nombreux canyons très colorés. Les levers et couchers de soleil sont magnifiques et font ressortir une palette de couleurs fantastiques dans ces lieux. Un arrêt par Masquite Flat Sand Dune s’impose, ces dunes de sables très accessibles vous donnent l’impression de changer de monde. Promenez-vous dès le lever de soleil pour profiter des jeux d’ombres et des différentes teintes qu’offre ce désert.
Pour profiter des balades et visites sans subir la chaleur, il faut les programmer le matin ou en fin de journée, sinon privilégiez les périodes d’octobre à mai pour ne pas avoir cet inconvénient.

Yosemite

La renommée de ce parc n’est plus à faire, on admire de grandes falaises, des cascades incroyables, des prairies de fleurs, des randonnées plus belles les unes que les autres… un monde à part qui nous plonge dans la nature à condition de sortir des sentiers battus. En effet, le seul problème est l’affluence du monde qui peut gâcher la découverte de cet endroit. Il suffit alors de partir en randonner pour s’éloigner du flux de voitures (beaucoup de personnes n’en sortent pas).

Yosemite : coup de cœur aux Etats-Unis

La cascade de Vernal – © alice

Une belle découverte

En arrivant dans cette vallée spectaculaire, nous longeons une rivière entourée de pins qui nous emmène alors au cœur du parc et l’on découvre alors les fameux El Capitan et Half Dome, ces géants de pierre qui surplombent le parc. Pour profiter et s’imprégner des lieux, nous avons choisi la randonnée qui nous mène jusqu’à la magnifique cascade de Vernal, souvent accompagnée de son arc-en-ciel.
Un accès facile aux chutes de Yosemite vous permet d’admirer trois cascades qui se suivent au début : c’est impressionnant.
En partant de ce parc nous avons fini en beauté avec Glacier Point, qui offre un panorama à couper le souffle !
Ce parc de Californie est incroyable, mais pour rendre votre visite des plus agréables, il est important, si vous le pouvez, d’éviter l’été qui est une forte période d’affluence.

La Nouvelle-Orléans

Le berceau du Jazz, cette ville à la musique dans la peau ! En arrivant, je connaissais la réputation qu’on lui donnait, mais je ne m’attendais pas à plonger dans cette ambiance unique.
J’ai alors été charmée en découvrant le « French Quarter » avec ses maisons traditionnelles colorées, ses concerts dans les rues, cette ambiance chaleureuse, sa cuisine gourmande… Petite parenthèse authentique dans ce quartier, sans les buildings qu’on a l’habitude de voir dans beaucoup de villes du pays. On reconnait ici les influences européennes adaptées à la région locale.

Coup de cœur des Etats-Unis : Louisiane

Le quartier français

Au cœur de la Louisiane

Flâner dans les rues est une bonne façon de découvrir la ville avec ses célèbres rues comme Bourbon Street, réputé pour la fête ou St Louis Street et ses balcons fleuris, Jackson Square et son imposante cathédrale…
C’est aussi un point de départ idéal au bord du Mississippi, pour découvrir la région avec ses bayous et ses plantations.
Une ville surprenante et vivante où il fait bon vivre !
Pour information, le carnaval de la Nouvelle-Orléans se déroule de début janvier à début mars.

Un pays qui ne cesse de nous surprendre

Vous avez pu donc voir un aperçu de mes endroits préférés que j’ai découvert tout au long de mon road trip dans ce grand pays. Et pourtant il y a bien d’autres trésors devant lesquels s’émerveiller.
Je vous propose ainsi de les découvrir grâce à nos autres articles :

Et pour plus d’informations ou un voyage sur-mesure, contactez-moi !

Lire la suite
Voyage Etats-UnisVoyage insoliteVoyage nature

Les États-Unis hors des sentiers battus

rectangle_lone_pine_2_alice

Quand on pense au pays de l’Oncle Sam, beaucoup d’images typiques nous viennent à l’esprit : des formations géologiques de Monument Valley à la ville vivante de New York. Mais on vous propose d’aller plus loin que ces incontournables et de vous perdre un peu. Découvrez d’autres beautés du territoire moins connues.
Je vous partage donc des lieux incroyables hors des sentiers battus, que j’ai traversés lors mon road trip de 3 mois aux Etats-Unis. Bonne découverte !

Joshua Tree, en Californie

A la découverte des arbres Joshua

Un désert de cactus et de roches perdu en Californie, à l’Est de Los Angeles… c’est un dépaysement complet qui vous attend pas très loin des grandes villes. Ce parc national se situe entre le haut désert de Mojave et celui en plaine du Colorado. Ce qui en fait ainsi un mélange d’écosystème incroyable, à voir absolument !
Vous pourrez donc observer les fameux arbres de Josué, qui sont des Yuccas sur tronc.

Beaucoup de petits sentiers partent de la route principale du parc pour explorer le paysage et profiter de la faune et la flore.
Ce parc et ses magnifiques cactus m’ont ainsi charmée. Le petit plus est de pouvoir observer la voie lactée de nuit qui s’illumine ! Vous pourrez donc la contempler tranquillement, comme vous n’avez aucune pollution visuelle dans le coin.
Le printemps est la meilleure période pour venir dans ce parc. Ainsi vous assistez à l’éclosion des fleurs de cactus sans avoir la chaleur de l’été.

Une halte à Lone Pine

Lone Pine Californie, Etats-Unis

L’endroit parfait pour une pause repas !

Cette petite ville, nichée entre désert et montagnes en Californie, est une étape agréable entre Yosemite et Death Valley. Perdez-vous dans les Alabama Hills, à travers ses rochers arrondis qui vous offrent une vue incroyable. En effet, vous observerez le Mont Whitney qui s’élève à plus de 4000 m d’altitude et sa chaîne de montagnes. On découvre alors un paysage digne des grands films hollywoodiens. Et pour cause : Django Unchained, Gladiator et bien d’autres ont ainsi été tournés dans ces collines.
J’ai adoré me promener dans ces formations rocheuses de granit et d’observer le coucher de soleil qui offre une panoplie de couleurs magnifiques sur la Sierra Nevada. Ce qui est impressionnant ? Le contraste avec les sommets perçants souvent enneigés, qui nous donne un coup de frissons et le désert chaleureux qui alterne les collines et les endroits plats.

Sur la route des Appalaches

Appalaches, Etats-Unis hors des sentiers battus

Rencontre insolite sur notre chemin…

Cette chaîne de montagne de l’Est de l’Amérique du Nord est immense, elle s’étend de Terre-Neuve au Canada jusqu’en Alabama. Elle est réputée pour son fameux « sentier des Appalaches », un parcours à pied qui relie tous les grands sommets de la chaîne.

Nous n’avons réalisé qu’une partie de cette chaîne montagneuse en voiture (on triche un peu mais vu la longueur, on n’avait pas le temps de s’attarder trop dessus) entre le Tennessee, la Caroline du Sud, du Nord et la Virginie. J’ai découvert le parc des Great Smoky Mountains qui offre des randonnées et des points de vue spectaculaires sur ses montagnes brumeuses. En continuant vers le Nord, on arrive au Blue Ridge Parkway, qui est considéré comme l’une des plus belles routes de l’Est et qui s’étend du parc des Great Smoky Mountains jusqu’au Shenandoah.
Le paradis de la verdure et des animaux ! En effet, j’ai pu voir de près des ours, biches, tamias…une bouffée d’air pour les amoureux de la nature.

Le vertigineux Smith Rock

Smith Rock, Etats-Unis

Entre rivière et roche impressionnantes !

Découvrez les falaises abruptes que possède ce parc d’état qui se situe dans une région montagneuse à côté de la ville de Bend. Une des 7 merveilles de l’Oregon ! En effet, dès votre arrivée, vous serez surpris par cette incroyable vallée avec sa rivière et ses sapins entourés par ses colonnes volcaniques.
C’est un paradis pour l’escalade mais aussi pour les randonneurs qui pourront alors explorer par plusieurs chemins ce condensé de la nature américaine.
En une journée, le tour du parc est fait et on croise des habitants du coin comme le fameux aigle des États-Unis, le pygargue à tête blanche.
Smith Rock est un endroit paisible que l’on apprécie et qui ne pourra pas vous laisser insensible.

Attention de bien ramener de l’eau et à la difficulté de certains chemins.

Slab City, La farfelue

Slab City aux Etats-Unis hors des sentiers battus

Un endroit hors du temps !

Imaginez une ville en dehors de la société, sans lois, sans impôt, sans eau courante ni électricité. Une communauté indépendante ou cohabitent hippies, anciens soldats, sans-abris, anarchistes… vous entrez dans un autre monde ! Ce lieu a été popularisé grâce au film Into the Wild et mérite un détour pour son excentricité et comme étant la dernière ville 100% libre des Etats-Unis.
Situé en Californie, elle se situe dans la continuité du parc Joshua Tree, dans un désert pouvant atteindre de fortes températures l’été.
Découvrez la montagne du salut, une création artistique faite par un homme, qui vous étonnera pour sa pugnacité (quand on découvre son histoire), ses couleurs psychédéliques et son originalité.
C’est une autre culture américaine ici que l’on découvre, l’envers de l’American Dream, mais qui a de quoi intriguer.
Un conseil, allez-y l’esprit ouvert et sans préjugés !

La péninsule Olympique

La péninsule Olympique, Etats-Unis

Une balade à Ruby Beach pour s’oxygéner !

Au Nord des États-Unis dans l’état de Washington, partez à la découverte du parc national Olympique à côté de Seattle.
Peu connu, il a pourtant beaucoup à offrir entre montagnes enneigées, forêts pluviales tempérées et plages désertiques. En effet, il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco pour sa faune et sa flore.
La découverte commence par la vue grandiose depuis les sommets en empruntant la Hurricane Ridge. Si vous avez de la chance, vous croiserez comme moi biches et chèvres des Montagnes. Puis explorer la Hoh Rain Forest, entrez alors dans un monde verdoyant rempli de mousse et de fougère. Vous trouverez plusieurs lieux qui offrent un accès à cette forêt tropicale.
Finissez par mon petit coup de cœur : la Ruby Beach. Une côte déserte avec d’impressionnantes formations rocheuses et beaucoup de bois flotté. Une plage magnifique, pleine de charme où il est agréable de se balader et de profiter d’un barbecue en fin de journée pour essayer d’apercevoir les baleines du coin.

Un pays qui offre tellement à voir

Vous avez pu donc voir un aperçu de mes endroits hors des sentiers battus que j’ai découvert tout au long de mon road trip dans ce grand pays. Et pourtant il y a encore beaucoup à voir…
Si vous souhaitez partir aux Etats-Unis, contactez-moi ! En attendant, je vous propose de consulter nos autres articles sur ce magnifique territoire :
Mes coups de cœur aux Etats-Unis.
Un voyage au cœur de l’Ouest américain.

Lire la suite