close
Carnet de Voyage - Amérique du SudTourisme et inspirationVoyage Pérou

« Trujillo, de nombreux espaces désertiques » – Carnet de voyage de Marie au Pérou partie 2

huaca de la luna

Après avoir visité Lima (voir la partie N°1 de mon carnet de voyage), loin des quartiers habituels me voici à présent à Trujillo !

L’arrivée à l’aéroport de Trujillo contraste avec la foule bourdonnante de Lima… un seul avion sur la piste (le mien) et en une minute, je suis dans le taxi ! 🙂

Là où tout est construit à la verticale à Lima, ici tout est étendu avec de grands espaces désertiques. L’arrivée au centre colonial de Trujillo est juste magnifique. Les monuments de la place centrale sont illuminés et la cathédrale jaune et blanche les domine tous. C’est l’architecture coloniale dans toute sa splendeur. En journée, il faut arpenter les rues colorées, admirer les façades, les portes et fenêtres ainsi que les balcons perchés en bois. La place centrale est en activité permanente. Le bonheur de tout voyageur : s’asseoir et observer la vie locale pendant des heures. Les Péruviens viennent vous accoster, en toute simplicité, juste pour savoir si vous allez bien et si vous aimez leur ville.

trujillo voyage sur mesure pérou
L’imposante cathédrale jaune et blanche de Trujillo.

Le tourisme se développe de plus en plus à Trujillo et à juste titre. Les sites archéologiques des civilisations pré-incas sont splendides. Les Moche et les Chimu s’y sont installés avant les Incas et nous laissent, en héritage, de magnifiques sites à visiter. Parmi eux, en voici 2 qui valent vraiment le détour…

cathédrale de trujillo voyage pérou
Zoom sur l’architecture de la cathédrale de Trujillo.

Deux sites emplis de culture

Voilà encore une histoire de Huaca (lieu de culte autre que celui d’Inti, le soleil, chez les Incas. Les huacas pouvaient être des objets sacrés, des rochers d’une forme particulière, une source, et jusqu’à une haute montagne.) La Huaca del Sol, la plus grande du Pérou, ne se visite pas, mais la Huaca de la Luna, juste en face, est un petit bijou de l’art cérémonial de la culture Moche. Imaginez un temple de 5 étages, construit au fil des dynasties, tout en adobe, au pied de la montagne sacrée : le Cerro Blanco. Imaginez encore des centaines de mètres de murs sculptés, avec leurs couleurs d’origine, le tout dans un décor désertique. La Huaca de la Luna est véritablement hors du temps!

huaca de la luna voyage pérou trujillo
Visite de la Huaca de la Luna.

Le 2nd site a de la culture Chimu, qui nous a laissé un héritage considérable avec la cité de Chan Chan. Contrairement aux Moche, les Chimu ne construisaient pas en hauteur mais en longueur. Chan Chan s’étire sur plus de 20 kilomètres carrés, en plein milieu du désert. La cité fortifiée ne possède qu’une seule entrée de 2 mètres de large. Ensuite, c’est un vrai labyrinthe où il faut serpenter entre les greniers, les couloirs et les anciennes habitations. Les 2 places sont immenses et un ancien bassin de récupération d’eau accueille aujourd’hui des bambous. Le roulis des vagues du Pacifique (à 2 kilomètres de là) résonne entre les murs en adobe. Une immensité totalement différente des autres sites comme le Machu Picchu!

chan chan visite pérou
Chan Chan, le deuxième monument tout aussi intéressant.

Pour les plus férus d’archéologie et d’histoire, vous pouvez aussi visiter le site d’El Brujo (à 1h15 de Trujillo). Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce site de la culture Moche, semblable à la Huaca de la Luna. Il y a également de belles fresques murales dévoilées, certaines encore colorées, de toute beauté ! Le site impressionne par sa hauteur, on imagine facilement ici les nobles prêtres faire leurs incantations. La vue depuis le haut de la Huaca est superbe… le Pacifique d’un côté et le désert de l’autre avec, en toile de fond, les champs de cannes à sucre

brujo visite trejillo
Visite d’el Brujo, site de la culture Moche.

Le clou de la visite est le passage par le petit musée tout neuf qui expose le tombeau de la Dame de Cao, retrouvée sur les hauteurs de la Huaca. Cette femme devait diriger un empire et son tombeau a été retrouvé presque intact, avec de nombreuses poteries et parures en or. La momie de la Dame de Cao est exposée dans une salle sombre qui la met en valeur et qui permet d’observer les tatouages présents sur ses bras et ses mains.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la charmante ville de Trujillo et ses sites incomparables. Je finirai simplement par évoquer la culture locale avec les chevaux « caballos de paso« . Au cours d’un petit show, vous avez l’opportunité de découvrir ces chevaux péruviens tout à fait singuliers grâce à leur pas latéral unique au monde. La démonstration des chevaux est accompagnée de danses marineros typiques de la région côtière.

Danse et chevaux, un spectacle vivant !
carnet de voya trujillo pérou
Les chevaux « caballos de paso » en plein show.

Avec regret, je quitte Trujillo pour partir pour une nouvelle aventure à la découverte du Senor de Sipan à Chiclayo.

Marie

L'auteur Marie

Toute petite déjà, je rêvais de parcourir les merveilles d'Amérique du Sud. L’Équateur pour sa forêt amazonienne et le Pérou pour ses cités précolombiennes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Laisser un commentaire