close
Voyage reco Celia – Dali – Vieille Ville 2

Voyager en Chine pour la première fois est une expérience hors du commun. Tous nos sens sont en émoi car, à moins de parler et de lire le mandarin, nous atterrissons dans un monde où nous sommes comme illettrés, sourds et muets. Ce grand pays représente pour moi de merveilleux souvenirs de ma vie. Même si les premiers temps, on rencontre inévitablement quelques obstacles, qui peuvent être assez déstabilisants. Je vous propose alors quelques conseils afin de vous préparer au mieux.

1. Apprenez quelques mots de chinois

De la même façon que les Français apprécieront un voyageur étranger qui dira “bonjour” ou “merci”, vous serez fortement récompensés en Chine par vos efforts à prononcer quelques mots de mandarin. La plupart seront même impressionnés et vous complimenteront sur vos talents linguistiques. Même si vous n’avez que quelques mots de base, vous découvrirez alors sourires, bienveillance et curiosité. Tout un monde s’ouvre à vous avec quelques phrases. C’est d’ailleurs une excellente façon de briser la glace ! Vous trouverez ici les prononciations de quelques mots essentiels.

Parfois, il se peut que le service soit un peu long ou que la personne tarde à s’adresser à vous. L’anglais n’étant pas très répandu, la tâche s’avère donc intimidante pour une personne chinoise. “Garder la face”, c’est à dire rester digne, est un principe dominant en Chine. Ne pas comprendre la personne d’en face ferait perdre la face, d’où une hésitation fréquente à entamer une conversation. Ne vous offensez pas et prenez cela pour de la timidité. Au contraire, avancez vous vers la personne et dites bonjour en mandarin (Ni Hao).

2. Se connecter en Chine : équipez-vous avant de partir ou lâchez prise

La censure en Chine est bel et bien réelle. A peine arrivés, vous vous apercevrez que la plupart de vos applications préférées ne fonctionnent pas : Facebook, WhatsApp, Instagram, Gmail ainsi que tout site ou app relié(e) à Google, mais aussi bien d’autres…

Inutile de chercher un nouveau point wifi, de changer de carte SIM ou de redémarrer votre téléphone. Heureusement, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Avant de partir, installez un VPN sur votre téléphone. Il y en a pas mal sur le marché, mais tous doivent régulièrement changer de configuration pour pouvoir continuer de fonctionner en Chine, c’est-à-dire pour passer à travers le firewall. Gardez en tête que rien n’est garanti une fois sur place, mais cela reste votre meilleure chance si vous devez rester connecté. Personnellement, j’utilise StrongVPN, qui marche bien pour moi.
  • Téléchargez l’application WeChat, et faites-la aussi télécharger à tous les gens avec qui vous devrez communiquer. Cet équivalent à WhatsApp est autorisé en Chine et vous permettra de rester en contact par textos.
  • La dernière option : lâchez prise et profitez ! Un voyage en Chine peut constituer la parfaite excuse pour se déconnecter complètement comme nous en avons rarement l’occasion de nos jours. Absorbez l’ambiance, regardez autour de vous et prenez des photos. Vous pourrez les montrer à vos proches à votre retour ! En revanche, si vous n’avez pas accès à internet et si vous voyagez avec nous, assurez-vous d’avoir au moins un numéro de téléphone auquel nous puissions vous joindre.

3.Être dans la foule

On peut se sentir facilement dépassé par le nombre de gens dans la rue, particulièrement dans les grandes villes. De larges avenues avec de très grands passages piétons où traversent des centaines de personnes à la fois sont assez communs. Le métro peut aussi être bondé, surtout à l’heure de pointe, où ne règne pas toujours la discipline. Il vous arrivera donc sûrement de vous faire bousculer ou parfois même houspiller par quelqu’un qui essaie de passer. Personne ne vous demandera pardon, tout simplement parce que ce genre de pratique n’est pas une offense en Chine. Ne le prenez donc pas pour vous et continuez votre bonhomme de chemin comme si de rien n’était ! Vivre tous les jours dans une ville de plusieurs centaines de milliers, voire plusieurs millions d’habitants, requiert probablement de se frayer un chemin régulièrement.

4. Soyez curieux

N’hésitez pas à goûter les spécialités culinaires qui s’offrent à vous. Que ce soient les stands de rue ou les restaurants spécialisés, la Chine peut se vanter d’une richesse gastronomique aussi immense que son territoire. Chaque région ayant ses spécialités, le choix sera vaste ! Quelques suggestions : le hotpot ou fondue chinoise (« HuoGuo » en mandarin) typique du Sichuan, le Dim Sum typique du sud et de Hong Kong, le Er Duo, ces nouilles plates épaisses originaires du Yunnan, les Jiaozi de Pékin, les Baozi de Shanghai, et j’en passe…

N’ayez pas peur d’engager des conversations lorsque cela est possible. Les Chinois sont très fiers de leur pays et de leurs traditions. Beaucoup de personnes adoreront partager leur savoir si vous posez des questions.

Quelques fruits de saison à découvrir

5. Chine “authentique” vs. Chine moderne

Beaucoup de voyageurs se rendent en Chine avec l’espoir de ne trouver que vieilles pierres, temples bouddhiques et hutongs. De la même façon que Paris ne reflète pas forcément l’image si romantique diffusée à l’étranger, la Chine possède une dimension moderne à laquelle il faut s’attendre. Le temps de la circulation à vélo n’est pas si loin, mais voitures, scooters et autres véhicules électriques l’ont depuis remplacé. De même, les hutongs et les maisons à cour carrée ont fait majoritairement place dans les grandes villes à des gratte-ciel et des centre commerciaux. Les costumes ethniques sont encore parfois portés par les paysans dans les champs ou pour les fêtes populaires, mais on les porte principalement à des fins culturelles et touristiques. Pour le meilleur ou pour le pire, il reste à en débattre, mais cette réalité peut en surprendre certains.

Cependant, rester ouvert à la Chine d’aujourd’hui vous fera découvrir ses valeurs modernes : les fabuleuses créations architecturales modernes mais aussi les vendeurs de rue, les petits métiers, les danseuses et danseurs amateurs des parcs publics, les anciens pratiquant le tai chi, les foules de scooters démarrant à l’unisson au feu vert, les joueurs de Mahjong, les marchés odorants, tout cela dans un joyeux brouhaha qui n’appartient qu’à la grande et belle Chine de nos jours.

6. Les toilettes publiques

Celles-ci peuvent être étonnantes et pleines de surprises ! En effet, je suis tombée sur des toilettes ultra-modernes et fabuleusement propres dans des villages de campagne tout comme dans des endroits malodorants et tombant en ruine dans des grandes villes, donc mieux vaut ne pas avoir d’attentes.

Le point fort : les toilettes publiques sont absolument PARTOUT. Vous n’aurez aucune difficulté à en trouver où que vous soyez.

Le point faible ? Environ 90% sont des toilettes à la turque. Certaines sont simplement un trou dans le sol, parfois munies d’une rigole qui fait lieu de chasse d’eau, ramassant tout sur son passage de cabine en cabine. Pas besoin de vous faire un dessin donc, mais cela est peu ragoutant. Une simple paroi à hauteur d’épaules sépare souvent les cabines, et certaines n’ont pas du tout de porte. Cela ne gêne aucunement les habitants qui ont l’habitude, donc autant en prendre parti. Quand faut y aller, faut y aller ! Fort heureusement, les toilettes sont toujours séparées hommes-femmes, ouf ! Mieux vaut se munir de papier toilette ou de mouchoirs et d’un savon liquide pendant votre voyage, il n’y en a quasiment jamais.

7. Les sites naturels

Vous avez la chance de vous rendre dans les campagnes ou de grimper au sommet d’une montagne ? Gardez ceci en tête : la conception de site naturel en Chine est complètement différente de celle que vous connaissez certainement. Tout d’abord parce que foule oblige (les Chinois aiment beaucoup visiter leur propre pays, et à juste titre !), les sites populaires demandent un aménagement du territoire solide. Cela signifie des structures pour recevoir et gérer les visiteurs, des systèmes de bus, mais aussi bien souvent des escaliers ou des passerelles au lieu de sentiers. Oubliez donc les randonnées bucoliques en solitaire, vous ne serez pas seuls et vous ne pourrez pas choisir le chemin à prendre, puisque celui-ci est déjà tout tracé.

Cela dit il y a quelques avantages comme le fait que vous n’aurez jamais longtemps faim, soif ou besoin des toilettes. En effet, ces structures sont partout ! Pas besoin non plus de prévoir un gros manteau pour monter en haut de la montagne ; sur de nombreux sites vous pouvez en louer un soit en bas, soit arrivé au sommet… L’organisation est au top, les foules bien gérées, et on ne perd donc pas trop de temps. Et surtout, on en profite pour apprécier les paysages spectaculaires !

L’aménagement des sites naturels : trop ou pratique ?

Envoyez-nous vos conseils et vos propres expériences en Chine. Ce grand et magnifique pays est bien différent du notre, certes, mais c’est aussi la raison pour laquelle nous adorons le visiter. Pour vivre pleinement le dépaysement et la découverte d’une culture si lointaine de la nôtre. Et aussi un peu pour une pause internet ?

Vous avez aimé cet article ? Vous apprécierez aussi :

Tags : infos pratiquesTOP 10voyage chine
Célia

L'auteur Célia

Récemment de retour en France après 18 ans à l'étranger (Londres, San Francisco, Boston, Barcelone, Pékin et Hong Kong), j'ai eu l'occasion de découvrir de beaux endroits de notre vaste planète. L'Asie m'a tout particulièrement passionnée et fascinée par ses cultures si différentes.

Laisser un commentaire