close
Jericoacoara_nad_11_2019_Bresil11

Mon périple sur la route des émotions continue ! Après l’ambiance afro-brésilienne de Saõ Luis, les étendues à perte de vue du Lençois Marenhenses ou encore le petit village paisible d’Atins, direction du Delta de Parnaiba.

Le Delta de Parnaiba : une expérience unique dans les mangroves

Il constitue le 3ème plus grand delta au monde après le Mékong et le Nil. La rencontre de l’eau douce et de l’eau salée du Delta de Parnaiba crée un habitat parfait pour la plupart des animaux que l’on retrouve en Amazonie. Malheureusement, je n’aurais pas eu le temps de partir à la rencontre du boa local !

Il se dégage une impression d’immensité le long de cette navigation. On traverse le fleuve entouré de mangroves et d’une terre d’argile où se logent 70% des crabes consommés aujourd’hui au Brésil. J’ai bien essayé d’en attraper un après mon petit bain d’argile mais pas si facile. Par contre, beaucoup plus facile de le déguster pour pas plus de 35 R$ (environ 8 euros) lors d’une escale déjeuner sur l’ilha das canárias !

Recherche des crabes rouges dans la mangrove du Delta

L’un des moments fort de mon voyage arrive à 17h30. Tous les Ibis rouge du delta de Parnaiba décident de se réunir sur un petit îlot au milieu des fleuves pour parfaire cette ambiance magique. D’une couleur rouge vive et arrivant de toute part, c’est un spectacle inoubliable. Avec le coucher de soleil en toile de fond, c’est une vraie route des émotions !

Je regrette juste de ne pas avoir pu dormir une nuit sur Parnaiba pour partir en safari nocturne à la rencontre des caïmans et des boas mais ça sera pour une prochaine fois !

Coucher de soleil du Delta de Parnaiba

Jericoacoara, le paradis du Kitesurf

Jericoacoara est la dernière étape de mon voyage avant de rentrer en France depuis Fortaleza. Tout d’abord, ce qui n’est pas indiqué dans la plupart des guides de voyage, c’est que la route  pour accéder à Jeri depuis Parnaiba ou Barra Grande est une aventure en elle-même !

Je traverse plusieurs cours d’eau avec notre Jeep sur des radeaux. J’ai également l’occasion de faire du rally sur les dunes à perte de vue ou encore observer les petits porcs sauvages courir après les crabes de couleurs rouge vifs sur l’ilha do amor ! Je longe ensuite une fois de plus les plages et les dunes pour accéder à Jericoacoara puisque il n’y a pas de route qui mène jusqu’au village.

Camocim, en route pour Jericoacoara

On peut dire que Jericoacoara est encore une expérience à part du reste du voyage. Certes, la ville est bien plus touristique et animée que les autres villages étapes que vous aurez pu traverser le long de la route des émotions. Il y règne une ambiance particulière et cette étape me semble juste parfaite pour profiter quelques jours avant de repartir.

Le soir, il est de tradition d’aller observer le coucher du soleil sur la dune du village avec une petite Caipirinha achetée dans les nombreux stands de la plage.

Coucher de soleil de Jericoacoara

Un destination idéale en famille pour une dernière étape de voyage

J’ai trouvé également très agréable de me balader dans la ville où les bars/restaurants proposent des éclairages tamisés et de la musique live. Là aussi, le ciel est très dégagé et on observe les étoiles sans aucun nuage à l’horizon, ambiance bohème garantie !

Selon moi c’est également une super destination pour partir en vacances en famille : observation des hippocampes, balades en buggy, cours de kitesurf et de capoeira, il y en a pour tous les goûts et surtout le climat est particulièrement agréable toute l’année !

Rues paisibles de Jericoacoara

Bref vous l’aurez compris, il m’est difficile de laisser ce petit paradis. Pour mon dernier jour, je me rends à Fortaleza. Mes valises pleines de sable, la tête pleine de souvenirs et mon appareil photo rempli de photos sublimes, je garde un souvenir incroyable de ce voyage et j’espère vous donner envie de sauter dans l’avion direction le Nord-Est du Brésil !

 Nos conseils Altiplano

Je trouve que la route des émotions est un circuit très intéressant à combiner avec l’état du Pernambuco. Elle vous permet de découvrir les richesses culturelles d’Olinda. Si vous combinez les deux, je vous conseille plutôt de choisir un période de voyage entre octobre et début janvier. C’est à ce moment là que les rues d’Olinda sont animées, en fin de semaine, en vue de préparer le Carnaval. C’est également la saison sèche et période de vent pour le Nord-Est, qui vous permet de voir les lagunes sans avoir à faire à la pluie et d’avoir du vent pour s’initier au kitesurf.

Il est important de prendre en compte que la route des émotions est plus onéreuse que d’autres parties du Brésil car il s’agit de lieux à l’écart et la logistique est donc différente. C’est cependant ce qui fait tout le charme de ce lieu magique !

Je serai ravie de vous conseiller et de concevoir votre voyage au Brésil.

Pour en apprendre plus sur le pays, je vous invite à lire :

Tags : activités outdoorrecits de voyagevoyage bresil
Nadège

L'auteur Nadège

Lors d'un périple en sac à dos, j'ai eu un gros coup de cœur pour le Brésil. Cette découverte a fait grandir en moi une soif de dépaysement et l'envie d'en savoir plus sur le pays de la samba. J'ai ensuite parcouru la Colombie et le Mexique qui n'ont fait que d'accroître mon attirance pour le continent latino-américain !

Laisser un commentaire