close
stykkisholmur

Qui a déjà entendu dire que l’Islande était infréquentable en hier ? Certainement tout le monde !
Pourtant, cette île tournée vers la nature vous accueille toute l’année à bras ouverts. En hiver, elle sait mettre en avant bon nombre de ses atouts.

Dès l’atterrissage, on a l’impression d’être arrivé sur la Lune : champs de lave austères, isolement complet, obscurité des longues nuits arctiques… Mais lorsque l’on prend le temps de la découvrir, on y découvre de splendides paysages volcaniques, des chutes d’eau qui deviennent des sculptures sur glace, de vastes plages de sable noir saupoudrées de neige, des bains géothermiques en pleine nature comme au Blue Lagoon… Voyager en hiver en Islande présente un autre avantage, celui de pouvoir observer les aurores boréales : un phénomène naturel d’une extrême beauté !
Vous aimez les environnements de contraste, vastes et secrets, rudes mais à la fois chaleureux ? Nombre de ces points font de l’Islande une destination de prédilection en hiver pour un voyage intime ! En route pour une idée de circuit en véhicule de location !

Découvrir l’Islande en hiver

carte voyage islande

Jour 1 : arrivée à Reykjavík (50km)

Arrivés à l’aéroport international de Keflavík, vous prenez votre véhicule de location puis partez vers la capitale la plus septentrionale du monde : Reykjavík. Installez-vous à l’hôtel puis profiter du reste de la journée librement avant de dormir à Reykjavík.

Jour 2 : Reykjavík – Parc National de Snæfellsjökull (180km)

Partez de la capitale en direction de l’ouest. Vous pouvez contourner le fjord de Hvalfjörður puis rejoindre le petit village de Borgarnes afin de quitter la route n°1 et aller à la découverte de Snæfellsnes. Là-bas, vous découvrez la falaise d’orgues basaltiques, des phoques d’Ytri-Tunga et la charmante église en bois de Búðir. En chemin, vous pouvez profiter d’une baignade en pleine nature, dans la source d’eau chaude de Landbrotalaug. Vous arrivez en fin de journée sur la partie occidentale de l’île avec pour horizon le volcan Snæfellsjökull offrant de beaux couchers de soleil sur son sommet enneigé. Puis, vous passez la nuit dans la région de Stykkishólmur.

region de Stykkishólmur

Jour 3 : parc national de Snæfellsjökull – Stykkishólmur (80km)

Aujourd’hui, partez à la découverte de l’extrémité ouest de la et de ses côtes sauvages, notamment entre les petits ports de d’Arnarstapi et Hellnar. Ici, de nombreuses criques occupées par les phoques alternent avec les falaises. Vous arrivez alors dans le parc national de Snæfellsjökull avec ses immenses paysages volcaniques le long de l’océan Atlantique. Profitez-en pour aller voir la cathédrale des elfes de Lóndrangar, les récifs de Djúpalónssandur, les abords du glacier Snæfellsjökull ou encore la grotte de lave de Vatnshellir (entrée non incluse).
Suggestions :
– Visite de la grotte de lave de Vatnshellir dans la région d’Arnarstapi.
– Croisière d’observation des orques depuis Grundarfjörður.

Une nouvelle nuit dans la région de Stykkishólmur vous attend.

peninsule de Snæfellsnes

Jour 4 : Stykkishólmur – Reykholt- Borgarnes (200km)

Depuis le village de Grundarfjörður et les contreforts de la très belle montagne de Kirkjufell, vous poursuivez votre déambulation le long de la côte nord de la péninsule de Snæfellsnes, en direction du port de Stykkishólmur. Ainsi, vous allez traverser de part en part la péninsule afin de regagner la région de Borgarnes faisant office de vigie à l’entrée du fjord de Borgarfjörður. Profitez-en pour faire un petit détour par la vallée de Húsafell et Reykholt où l’on trouve les sources d’eau chaude de Deildartunguhver. On dit d’elles qu’elles sont les plus importantes au monde. Toutefois, pas question d’y faire trempette, son eau à 100°C jaillie à gros bouillons. Vous pouvez également vous arrêter non loin de Húsafell aux chutes de Hraunfossar et Barnafoss.

Suggestion :
– Découverte d’un tunnel de glace artificiel sous le glacier Langjökull.
Après cette journée, dormez dans la région de Borgarnes.

Reykholt islande
Reykholt

Jour 5 : Borgarnes – Cercle d’Or – Flúðir- Hella (200km)

Cette journée est consacrée à la découverte du fameux « Cercle d’Or ». Il est célèbre pour le geyser Strokkur à Geysir qui jaillit à une vingtaine de mètres de haut toutes les 5 à 8 minutes tel un métronome. Découvrez également les effets du rift océanique à Þingvellir et la superbe chute de Gullfoss où la rivière Hvítá a creusé un impressionnant canyon et où la rigueur de l’hiver a façonné de magnifiques sculptures de glace. En chemin, des arrêts sont possibles pour les bains de sources d’eau chaude naturelle en pleine nature ou au Spa Fontana de Laugarvatn (entrée non incluse).
Suggestion :
– Snorkeling dans la faille de Silfrá à Þingvellir.

Passez la nuit dans la région d’Hella.

chute de Gullfoss en islande
Chute de Gullfoss

Jour 6 : Hella – Côte Sud – Vik – Kirkjubæjarklaustur (180km)

Vous partez en direction de la côte sud pour découvrir les volcans glaciers de Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull. Côté mer : plages de sables noir et falaises d’orgues basaltiques. Côté montagne : cascades et langues glaciaires. En cours de route, vous pouvez vous arrêter aux chutes de Seljalandsfoss et de Skógafoss. Vous pouvez aussi visiter à Skógar le charmant petit musée folklorique (entrée non incluse). Puis, vous traversez les sandars de Mýrdalssandur, de vastes étendues de sable volcanique avant de rejoindre les laves de l’Eldhraun, le plus grand champ de lave d’Islande, afin d’arriver en fin de journée à Kirkjubæjarklaustur.

Suggestions :
– Randonnée glaciaire sur le glacier Sólheimajökull dans la région de Skógar.
– Tour en quad sur les plages de sable noir dans la région de Skógar.
– Tour en super-jeep et motoneige sur la calotte du glacier Mýrdalsjökull

Vous dormez dans la région de Kirkjubæjarklaustur.

cotesud islande

Jour 7 : Klaustur – Skaftafell- Jökulsárlón (150km)

Partez à la découverte du Parc National de Skaftafell que domine le Hvannadalshnúkur, le plus haut sommet d’Islande (2110m). En fonction de l’enneigement, de nombreuses balades sont possibles dans le parc en parfaite autonomie, dont celle menant à la cascade de Svartifoss et son collier d’orgues basaltiques. Un peu plus loin, vous découvrez la lagune glaciaire de Jökulsárlón. Ses décors groenlandais sont composés de majestueuses langues glaciaires émanant du plus grand glacier d’Europe : le Vatnajökull. Ici, des icebergs dérivent paisiblement jusqu’à la mer sous le regard de quelques phoques curieux.

Suggestions :
– Randonnée glaciaire sur le glacier Svínafellsjökull à Skaftafell.
– Visite d’une grotte de glace dans la région de Skaftafell et Jökulsárlón.
Vous passez la nuit dans la région de Jökulsárlón.

lagune glaciaire de Jökulsárlón
Lagune glaciaire de Jökulsárlón

Jour 8 : Jökulsárlón- Skaftafell- Vík (200km)

Cette journée est elle aussi consacrée à la découverte du glacier Vatnajökull, mais aussi de la région de Kirkjubæjarklaustur. Admirez les cascades et anciennes coulées de lave suite à l’éruption du Laki au XVIIIe siècle. Prévoyez un arrêt à la gorge de Fjardrárgljúfur et balade, le soir venu, sur l’immense plage de Vík, l’une des plus belles du pays.

Vous dormez dans la région de Vík.

Vik en Islande
Vik

Jour 9 : Hella- Blue Lagoon- Keflavík (220km)

Quittez la côte sud et rejoignez la péninsule de Reykjanes. En chemin, profitez-en pour faire un petit saut dans la piscine aujourd’hui abandonnée de Seljavellalaug, la plus ancienne d’Islande. Découverte de côtes sauvages et de paysages lunaires forgés par de nombreuses éruptions volcaniques. Ici, la géothermie s’y manifeste sous différentes formes : eaux turquoises du Blue Lagoon et marmites de boue bouillonnante à Krýsuvík (entrées non incluses).

Suggestions :
– Visite du Blue Lagoon.
– Possibilité de nuit à Reykjavík sur demande.

Passez la nuit dans la région de Keflavik.

Blue lagoon en Islande
Blue lagoon

Jour 10 : Keflavík (10km) et retour

Partez vers l’aéroport international de Keflavík où vous restituez le véhicule de location au bureau du loueur. Enregistrez vos bagages, puis passez par la zone de détaxe avant le départ.

Note Altiplano : l’observation des aurores boréales n’a rien de bien compliqué. Nous vous transmettons toutes les informations nécessaires via un site de météo islandaise pour surveiller la couverture nuageuse et l’indice des aurores (un indice de 0 à 9 prédisant la puissance des aurores). Lorsque le ciel est découvert et l’activité suffisante, il vous suffit de sortir de votre hébergement, souvent assez loin des lumières parasites des villes. Il n’y a pas d’endroits plus propices que d’autres, le phénomène est aléatoire et lorsqu’il se présente il vous suffit de lever les yeux au ciel et de profiter du spectacle !

aurores boreales islande

Partez à l’aventure en Islande en hiver avec Altiplano Voyage ! On vous invite également à découvrir les sites emblématiques à découvrir lors d’un voyage en Islande.

Tags : faune et florevoyage en hivervoyage europe
Samuel

L'auteur Samuel

Depuis tout jeune, je me fascine pour les voyages et la culture latine. Je m’installe au Mexique puis en Argentine pendant plusieurs mois. J’en profite également pour découvrir la Colombie et Cuba. L’Amérique Latine est selon moi une terre riche de découvertes et de surprises que j’aime partager avec vous.

2 Commentaires

  1. Excellent travail, c’est vraiment fou tout ce qu’on peut faire dans ce petit coin de paradis. Je suis fan de cet endroit, et le fait que vous en parliez me donne encore plus envie. Malheureusement, je n’ai jamais eu l’occasion de m’y rendre, mais J’espère pouvoir le faire cette année.

    1. Merci beaucoup Cyrille ! L’Islande est une magnifique destination que je ne peux que vous recommander. Si vous avez l’occasion de préparer ce voyage cette année, ou plus tard, et que vous avez besoin d’aide et d’astuces pour l’élaborer, je vous invite à me contacter !

Laisser un commentaire