close
CultureGastronomieVoyage Argentine

Le maté, plus qu’une tradition, une institution !

matés colorés

Au même titre que le Football et le Tango, le maté est LA boisson nationale. Reconnue pour ses vertus thérapeutiques, les Argentins lui reconnaissent aussi un aspect social très marqué.

Qu’est ce que le maté ?

maté récolte culture
Le maté en pleine récolte !

À l’état sauvage, le maté est un arbre mesurant à l’âge adulte plus de 15 mètres de haut. En culture, il atteint au plus 4 mètres. Ses graines sont alors placées en pépinières et, 4 ans plus tard, on pourra récolter les premières feuilles. Dans un délai très court (24h), ses feuilles sont séchées, torréfiées, broyées puis stockées pendant minimum 1 an pour atteindre la maturité désirée. Le maté est reconnu pour ses propriétés stimulantes afin de lutter contre la faim et la fatigue, mais aussi diurétiques et laxatives, anti-oxydantes et anti-cholestérol.

Autant de bonnes raisons pour en consommer et vous aider à aimer cette boisson amère

Un peu d’histoire…

Pour le peuple Guarani (peuple indigène du Brésil), le maté était la base de leur alimentation mais aussi une monnaie d’échange avec les autres peuples d’Amérique latine. Puis les Jésuites ont commencé à le cultiver jusqu’à leur expulsion par les Espagnols, à la fin du 18ème siècle, emportant avec eux le secret de germination (les graines doivent être digérées par des oiseaux). En 1858, Aimé Bonpland, un naturaliste français, trouve, lui aussi, le secret de la germination mais meurt avec son secret… Il fallut attendre les cultures modernes pour comprendre le processus de la culture du maté et notamment que seule la production en région humide est possible au Paraguay, en Uruguay, dans le Nord-Est de l’Argentine et au Sud-Ouest du Brésil (région d’Iguazu).

L’art de déguster un maté

Convivialité du maté

Aujourd’hui, le maté est devenu la boisson la plus populaire d’Argentine mais la préparation et la dégustation restent traditionnelles.
On commence par verser de l’eau très chaude (pas bouillante) dans une calebasse (un grand fruit sec séché et creusé) remplie d’herbe de maté. Grâce à une paille métallique (la bombilla), l’infusion se sirote par petites aspirations pour ne pas se brûler. Puis, on passe la calebasse à son voisin, jusqu’à ce qu’elle soit vide, puis elle revient au préparateur qui remettra de l’eau et reprendra le tour.
Boire un maté est un véritable moment de partage et de convivialité. De nombreux Argentins se déplacent avec leur thermos d’eau chaude, leur calebasse et leur herbe de maté, le tout soigneusement rangé dans une sacoche, souvent en cuir.
Des gauchos dans la pampa aux jeunes étudiants au pied des immeubles, tout comme les familles lors des sorties dominicales ou encore les conducteurs de bus… tout le monde boit du maté, à toute heure de la journée et dans n’importe quelle circonstance !

Vous l’aurez compris, un voyage en Argentine sans un maté, c’est comme la France sans le vin…
Et voici quelques règles de politesse pour s’intégrer dans ce moment de convivialité : ne pas dire « Merci » (signe de refus) mais toujours accepter un maté, ne pas toucher la paille et ne pas laisser de liquide dans la calebasse !

Vivez l’expérience du maté lors d’un séjour en Argentine en contactant votre agence Altiplano Voyage. Découvrez sans plus attendre nos circuits sur-mesure.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez l’Argentine sur Youtube ou sur Facebook !

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez l’Argentine sur leur chaîne Youtube @visitarg ou sur leur page Facebook @visitarg !

Samuel

L'auteur Samuel

Je me fascine pour le voyage au cours de mes études et je m'installe en Thaïlande pendant plusieurs mois. Je profite de ce point de chute pour explorer le reste de l'Asie du Sud-Est, avant de rejoindre plus tard l'Amérique Latine et la Patagonie.

Laisser un commentaire