close
Carnet de Voyage - Amérique CentraleVoyage Nicaragua

« Trouver un lodge au Nicaragua ? Ma sélection vers Matagalpa » – Carnet de voyage d’Hélène, partie 2

20171017_134406

Et voilà, déjà une étape derrière moi (voir la 1ère partie de mon carnet de voyage au Nicaragua). Je suis maintenant en route vers le Nord et les montagnes de Matagalpa. Je pars de bonne heure, car la cathédrale de Leon ouvre à 8h et je cela fait déjà 3 fois que j’essaie de la visiter mais n’arrive jamais aux bons horaires! Je tiens tellement à profiter de la vue panoramique depuis son toit… J’arrive donc pile à l’heure, prête à grimper 4 à 4 les marches pour ne pas retarder mon timing de la journée (toujours bien chargé), et là, le portier m’informe qu’aujourd’hui, le monument ouvre à 8h40. Ah… là, pas le choix, je m’avoue vaincue par l’heure Nica!

Je prends la route, et sur le chemin, je fais une halte à la sortie de Leon pour voir les hervideros de San Jacinto (eaux bouillonnantes). Cette petite pause permet de contempler le volcan Santa Clara, entouré d’une campagne verdoyante. Son activité souterraine se voit d’ici : à nos pieds, la terre est rougie par les eaux bouillonnantes que l’on voit jaillir.

La route est bonne jusqu’à Matagalpa, où j’arrive à peine 2h après. Je fais une halte rapide pour découvrir la ville et file pour les derniers kilomètres afin d’atteindre ma première étape : j’ai prévu de visiter 3 lodges car chacun a sa réserve privée, ses propres activités, son style aussi…

Le lodge à la vue spectaculaire

Sombra Ecolodge
Sombra Ecolodge

La Sombra, ma première halte, est… un endroit magique! Au bout d’une piste (en bon état), j’arrive dans ce cocon préservé, au cœur d’une végétation luxuriante, un lodge au charme immédiat. Simple, rustique et tout de bois vêtu, je sais déjà que je vais beaucoup me plaire ici. L’accueil est à la hauteur de la beauté des lieux et lorsque je découvre ma chambre et surtout ma terrasse, un « Waou » m’échappe aussitôt. En hauteur, je domine la montagne, la forêt et le lodge, pour une vue spectaculaire. Le hamac qui pend là me promet de belles rêveries… Mais revenons à la réalité, il est bientôt 14h et une activité est proposée : balade et baignade dans une jolie cascade. Je découvre donc le cadre : plantation de café, forêt exotique peuplée d’animaux tout aussi exotiques. Nous ne sommes que 3, car ce n’est pas encore la saison et je suis surprise de trouver là, avec une amie, Shannon, ma collègue du Costa Rica, qui est en vacances et qui ne savait pas, elle non plus, que je me baladais par là… le monde est petit!!!

Au cours de notre séjour et grâce à un programme d’activités, nous avons l’occasion de découvrir des grenouilles nocturnes, des papillons, de nombreuses espèces d’oiseaux et des paresseux. Toujours accompagnées d’un guide, nous partons, bâton à la main et bottes aux pieds, sur les sentiers de la réserve à la découverte de cette nature si généreuse… Le lodge produit aussi du café bio et ils nous en expliquent le processus.

Le lodge écotouristique

Ecolodge Selva Negra
Ecolodge Selva Negra

Mon étape suivante est le Selva Negra, un complexe écotouristique (le premier du Nicaragua), qui offre un joli cadre autour d’un lac et entouré de forêt. Les bungalows, d’un confort supérieur, sont disséminés dans la forêt. Des sentiers balisés autour du lodge permettent aux visiteurs de partir observer la nature par eux-mêmes et d’autres activités sont proposées avec guides : observation d’oiseaux, tour du café, etc.
Vous me trouvez soudain moins dithyrambique? Si l’endroit est absolument charmant, il pourrait aussi bien se trouver en Europe par exemple… Il manque une touche d’ailleurs à mon goût, mais c’est un avis bien subjectif, je le concède…

Le lodge du bout du monde

Finca Esperanza Verde
Finca Esperanza Verde

Ma troisième étape, bien que sous la pluie, est elle aussi une découverte étonnante : la Finca Esperanza Verde . Un séjour dans un cadre aussi magique, ça se mérite : la piste est plus longue et les derniers kilomètres accidentés, le 4X4 est recommandé, bien que je sois passée sans problème avec ma Toyota Yaris – prête à toute épreuve !
Ici tout est écolo : énergie solaire, production bio, etc. La nourriture est très bonne d’ailleurs. Ils proposent, en plus de l’observation des oiseaux et du tour du café, des cours de cuisine, une découverte du potager… Pour les solitaires, il existe aussi des sentiers balisés.
Une approche un peu différente, avec toujours ce même cadre enchanteur : bungalow en bois, vue panoramique, végétation exotique. Des colibris s’invitent même dans le restaurant ! Le lieu est intimiste avec seulement 6 bungalows. Amateurs de douche chaude, soyez prévenu, les bungalows n’en sont pas équipés, mais 3 douches chaudes communes sont à disposition des plus frileux…

Vous avez fait votre choix? Je vois que vous hésitez encore ! Je vous laisse y réfléchir et je reprends la route vers Juigalpa, une étape avant San Carlos et le Rio San Juan où je vous retrouve très bientôt…

  Troisième partie

Hélène

L'auteur Hélène

Le Mexique, où j’ai vécu 3 ans, est très vite devenu mon pays d’adoption ! Cela fait plus de 15 ans que je baroude dans toute l’Amérique Centrale pour y dénicher de nouvelles pépites. C'est un plaisir de partager ma passion aujourd'hui sur ce blog.

Laisser un commentaire