close
maïs_andes_amerique_latine

Connaissez-vous la chicha ? Si vous allez dans les Andes, vous allez forcément en entendre parler et la goûter !
La chicha est LA bière locale ; boisson alcoolisée à base de maïs fermenté dont la couleur est jaune pâle.

La chicha et les croyances incas.

La chicha peut être produite à base de différentes céréales (comme le quinoa), cependant, celle à base de maïs revêt une symbolique plus importante car le maïs est considéré comme la céréale magique depuis les Incas. En effet, elle permettait selon eux de survivre dans des conditions climatiques extrêmes. C’est un héritage direct du XVème siècle où elle était une boisson sacrée permettant de rentrer en communication avec les Dieux.

Au temps des Incas, on la buvait et la servait pendant les cérémonies religieuses comme lors de l’Inti Raymi (la Fête du Soleil au Pérou) ou on la donnait en offrande aux ancêtres. L’offrir à la « Pachamama » (la Terre Mère) tout en saluant les montagnes permettait de rendre les terres cultivables plus fertiles.
La consommation de la chicha respectait alors la hiérarchie sociale : on la donnait d’abord à boire aux Dieux, puis au chef Inca et c’est seulement ensuite que le peuple pouvait se la partager.

À leur arrivée au XVème siècle, les Espagnols le donnèrent le nom de « chicha ». En quechua, la langue locale, on parle de « akha ».

La préparation de cette bière inca.

La fabrique où se produit la chicha est une « chicheria ». Concernant le procédé de fabrication, les locaux la brassent eux-mêmes suivant un procédé bien particulier.

On trempe d’abord le maïs dans l’eau pour favoriser la germination. Après lui avoir enlevé les sucres de malt, on le met à sécher au soleil. Les grains sont ensuite écrasés avec une meule et réduits en poudre ; le tout étant versé dans un grand récipient en argile auquel on ajoute 30% d’eau. Ensuite, on cuit ce mélange plusieurs fois avant d’y ajouter de l’orge maltée.
Certains y ajoutent leur propre touche en infusant le mélange avec de la camomille, de la cannelle ou d’autres ingrédients. Pour finir, il convient de laisser reposer 1 ou 2 jours pour permettre la fermentation.

Aujourd’hui, cette boisson est toujours emblématique dans certains pays comme le Pérou, l’Equateur ou la Bolivie.
Les histoires locales (surtout dans la Vallée Sacrée au Pérou) racontent que si vous buvez suffisamment de ce breuvage au maïs, vous ne partirez plus de la région !

Au cours de votre séjour en Amérique Latine, profitez d’une halte dans les Andes pour déguster la chicha… avec modération ! Vous aurez aussi peut-être l’occasion de voir le processus de fabrication avec les explications éclairées des habitants.

Tags : civilisationgastronomietraditionsvoyage perou
Marie

L'auteur Marie

Toute petite déjà, je rêvais de parcourir les merveilles d'Amérique du Sud. L’Équateur pour sa forêt amazonienne et le Pérou pour ses cités précolombiennes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Laisser un commentaire