close
Tourisme et inspirationVoyage Pérou

5 choses à faire lors de votre prochain voyage au Pérou

llama standing in Macchu picchu ruins

Rendre jaloux ses amis Facebook

Alors que vous étiez enfermés cet été dans un bureau mal éclairé, à suer sur des rapports urgents, vous regardiez avec envie vos amis publier photos et vidéos de leur vacances au soleil, sur la Côte d’Azur. Plus encore, ceux-ci n’hésitaient pas à vous narguer gentiment en vous taguant dans une phrase du type « J’aurais aimé que vous soyez là ». Il est temps de leur rendre la monnaie de leur pièce.

Pas de plages cette fois, mais des sites qui n’en valent pas moins le coup d’œil. Le Machu Picchu est certainement le site le plus réputé du pays. Découvert tardivement en 1911 et construit par les Incas, le site impose par sa grandeur et par sa situation géographique (à plus de 2400 mètres d’altitude, paysages grandioses garantis). Le site est divisé en deux zones bien distinctes, la zone agricole qui servait à la production des denrées alimentaires, et la zone urbaine qui regroupait les principaux quartiers d’habitations ainsi que les bâtiments administratifs ou religieux.

Si vous n’êtes toujours pas rassasié après l’exploration de cette merveille, vous pouvez continuer votre périple au couvent Santa Catalina à Arequipa où 170 nonnes y ont vécu en parfait isolement, loin du reste du monde. Une citadelle refermée sur elle même,  aux couleurs vives (rouge, bleu ou orange se mélangent dans un ensemble harmonieux).

Il faut reconnaitre que ça en jette
Le Machu Picchu

Eviter de se faire cracher dessus par un lama

Le lama à une réputation d’animal des plus capricieux, puisqu’il a tendance à cracher à la figure des personnes qu’il n’apprécie pas. Pourtant la réalité est tout autre. C’est un animal très social et peu agressif. Si un lama vous crache dessus, c’est que vous l’avez vraiment enquiquiné ou que vous êtes tombé sur un représentant fort peu sympathique.  Un lama se désintéressera très vite d’un être humain, puisque celui-ci ne répondra pas aux nombreux signaux du visages et aux claquements de langues que peuvent émettre ces braves bêtes, et servant de langage de communication.

Le premier crachat d’un lama est constitué de salive et est assez courant entre ces animaux, gestes suffisamment fort pour calmer les esprits échauffés. Ce n’est certes pas agréable pour nous, mais il vaut mieux recevoir de la salive que le contenu du second crachat. Si le 1er en effet ne suffit pas à calmer les choses, le lama peut vous projeter une régurgitation de son estomac, un vomi  acide en somme, et sentant extrêmement mauvais.

Si vous réussissez à agacer suffisamment un lama pour vous faire cracher dessus, fuyez ! La seconde vague sera bien pire.

 

Majestueux jusqu'au bout des poils
Majestueux jusqu’au bout des poils

Engloutir assez de nourriture péruvienne pour prendre 5 kilos

La réputation du Pérou concernant la cuisine n’est plus à démontrer. Du fait de ces différences entre territoires, la cuisine s’est aussi adaptée et est très variée d’une zone géographique à une autre. Sur la côte, les plats sont constitués essentiellement de produits de la mer, de bœuf et de poulet. Dans le froid des montagnes, les plats tiennent au corps et sont à base de féculents, et de viandes. On n’oublie pas non plus les bonnes soupes épaisses qui vous réchauffent de la tête aux pieds.  Du côté de l’Amazonie, la cuisine est à base de poissons des rivières et est accompagnées de manioc ou de bananes.

Quelques exemples de plats qui vous retourneront les papilles:

le ceviche : un plat très connu à base de poissons ou fruits de mer crus, découpés en petits morceaux,  et marinés dans du citron vert avec des piments, donnant un gout très prononcé à la nourriture.

– le cuy (qu’on prononce « couille ») : du cochon d’Inde préparé en sauce (différentes selon les régions). Un plat de luxe très populaire le dimanche.

les empanadas : sorte de petits chaussons fourrés à la viande, à l’œuf, aux légumes et d’un peu tout ce que l’on veut.

mazamorra :  une crème dessert faite à partir de maïs violet et d’ananas.

Du côté de la boisson, c’est le pisco sur, une eau de vie à base de raisins (40°C) qui remporte la palme des alcools à déguster. On vous recommande aussi l’Inca Kola (un soda aux couleurs fluos) et la chicha (pas à fumer mais à boire, et à base d’alcool de mais)

Une salade de Quinoa
Une salade de Quinoa

Faire le marché à l’ancienne comme vos grands-parents

Nous avons parlé de la gastronomie péruvienne, mais pour faire de bons plats, il faut avoir de bons produits à la base. Avec 2350 variétés de pommes de terre, 650 espèces de fruits « indigènes »  et  2000 espèces de poissons, le Pérou n’est pas en manque d’inspiration au niveau de la bonne cuisine.

Quoi de mieux donc que de partir en balade sur les marchés ? Flânez le long des étales dégageant des senteurs de légumes, de fruits ou de viandes entêtantes.  Outre les produits gastronomiques, les tissus sont aussi omniprésents dans les marchés, tissus aux couleurs vives,  des ponchos ou des couvertures en laine d’Alpaga.

Enfin pour les fans de souvenirs, vous trouverez certainement votre bonheur avec l’un des petits objets d’artisanat local. Attention à ne pas ramener une valise trop lourde à l’aéroport !

Nous vous recommandons particulièrement le marché de Pisaq, typique au Pérou où le troc y est encore pratiqué, tout comme le port de costumes colorés.

N'oubliez pas les 5 fruits et légumes par jour !
N’oubliez pas les 5 fruits et légumes par jour !

Prendre un bol d’air pur et brûler des calories

Le Pérou, c’est l’aventure ! Ce sont des montagnes spectaculaires, des randonnées sur des crêtes dominantes à perte de vue. Le Machu Picchu culmine a 2400 mètres d’altitude, et on peut marcher aux alentours. Un bon échauffement avant de s’attaquer aux autres merveilles montagnardes du Pérou.

Pour ceux et celles en bonne condition physique, nous vous recommandons la montagne arc-en-ciel, qui comme son nom l’indique, est une montagne multicolores, dû à ses nombreuses couches minérales exposées à l’air libre par le vent et la pluie. Le site trône à plus de 4700 mètres tout de même et vaut amplement le passage !

Des treks sont aussi réalisables dans la spectaculaire Cordillère blanche qui sépare la région amazonienne de la côte désertique et qui possède plus de 35 sommets culminant à plus de 6000 mètres d’altitude.

Si vous n’êtes pas trop air montagnard, alors faites un petit tour dans le désert de Nazca, fameux pour ses géoglyphes et ses puits étranges dont nous vous en avions déjà parlé dans un précédent article.

N’hésitez pas à contacter Marie, notre spécialiste du Pérou, qui pourra vous conseiller dans l’élaboration de votre futur voyage sur-mesure, ou dans le choix du trek qui vous correspondra le mieux.

VOTRE PROCHAIN VOYAGE SUR-MESURE AU PEROU

perou-2ridetoplay-8
Des paysages sublimes
Tags : gastronomie peroumachu picchuperouvoyagetourisme perouvoyage perou
Marie

L'auteur Marie

Toute petite déjà, je rêvais de parcourir les merveilles d'Amérique du Sud. L’Équateur pour sa forêt amazonienne et le Pérou pour ses cités précolombiennes resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Laisser un commentaire